• 8,  Danse,  MAI,  Spectacles,  Tout public

    JE N’AI PAS EU LE TEMPS D’Y PENSER, C’EST ARRIVÉ !

    Jérôme Brabant / Compagnie L’Octogonale

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MARDI 11 MAI À 20H

    DANSE
    DURÉE : 50 MIN
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€
    CRÉATION

    Avec : Jérôme Brabant, Maud Pizon, Elodie Sicard et Nina Vallon
    Conception, chorégraphie, scénographie : Jérôme Brabant
    Création et interprétation musicale : Anthony Laguerre
    Création lumière : Françoise Michel
    Costumes : Augustin Rolland
    Administration et production : Perrine Brudieu, Guillaume Fernel

    « I didn’t have time to think about it, it just happened ! » Siouxsie Sioux, chanteuse du groupe Siouxsie and the Banshees – 11 juillet 1977, Vortex Club de Londres.

    Lors de leur premier concert en 1976, le groupe Siouxsie and The Banshees donne une performance improvisée de 20 minutes basée sur le morceau « The Lord’s Prayer ». A l’issue du concert le groupe se sépare. Aucun d’eux n’avait appris la musique, ni chanté auparavant. Tout s’est passé dans l’instant.

    « C’est cette notion de l’instantané qui m’intéresse ici précisément, et qui sera la fondation de cette création. La pièce s’inspirera et rendra hommage au punk, pour lequel j’ai toujours eu une grande fascination. Avec son côté « do it yourself », ce mouvement représente le retour à la spontanéité par la simplicité de son phrasé musical. De mouvements volontairement désarticulés en passages formellement dessinés, une relation étroite se tissera entre les quatre danseurs et un musicien. » Jérôme Brabant

    Je n’ai pas eu le temps d’y penser, c’est arrivé ! recherchera ce plaisir primitif de danser jusqu’à l’ivresse et de partager cette griserie avec le public. Jérôme Brabant avait charmé le public du Nouveau Relax avec A taste of Ted, une conférence dansée à la fois délicate et espiègle, autour du couple chorégraphique Ruth Saint Denis et Ted Shawn. Nous le retrouvons à l’occasion de cette création et en tant qu’artiste associé de la saison au Nouveau Relax.

    Partenaires : L’Université de Reims Champagne-Ardennes, le Nouveau Relax, Scène conventionnée de Chaumont, Le Manège, Scène nationale de Reims, l’ACB, Scène nationale de Bar-le-Duc.
    Création au Nouveau Relax, Scène conventionnée de Chaumont. Photo : Myriam Tirler

  • 7,  AVRIL,  Danse,  Performance,  Spectacles,  Tout public

    LA MÉMOIRE DE L’EAU

    Compagnie Pernette

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MERCREDI 21 AVRIL À 20H

    DANSE
    DURÉE : 1H ENVIRON
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Dans une piscine de Chaumont (précisée ultérieurement)
    CRÉATION

    Avec : Léa Darrault, Jessie-Lou Lamy-Chappuis, Claire Malchrowicz, Anita Mauro
    Chorégraphie : Nathalie Pernette
    Assistanat : Regina Meier
    Création lumières : Catherine Chavériat
    Création musique : Franck Gervais
    Costumes : Fabienne Desflèches
    Direction technique : Stephane Magnin
    Ensemblier / recherche scénographique : David Eichenberger

    Élément trouble et double, tout à la fois sombre et limpide, douce et furieuse, maternelle et mortelle, joueuse et ténébreuse, peuplée d’êtres fantastiques, réels ou imaginaires : l’eau fascine. C’est un magnifique réservoir d’images poétiques, de souvenirs enfouis, d’histoires partagées et de reflets de notre intimité. La Mémoire de l’eau se conçoit comme une rêverie chorégraphique, un voyage réel ou imaginaire fouillant à la fois la part sombre, légère et ludique de cet indispensable élément.

    « Plonger et resurgir, disparaître lentement, travailler à la beauté d’une presque immobilité et à la flottaison, troubler d’un geste le miroir de la surface, traverser d’une rive à l’autre, se noyer ou glisser au fil de l’eau à la manière d’Ophélie. Chercher le geste liquide, lisse et coulant, l’extrême fluidité d’une danse. À l’inverse, tenter un corps secoué de l’énergie de la tempête, du tourbillon, se perdant dans des courants contraires imaginaires. Organiser ricochets, clapotis, giclées et plongeons en une joyeuse partition. Toucher à la caresse, à la relation sensuelle des eaux et des corps. S’inspirer des êtres fantastiques nés de l’eau : sirènes, dragons des eaux, monstres marins translucides des grands fonds, ondines, nixes, nymphes secrètes, séductrices et dangereuses… » Nathalie Pernette

    Productions : Association NA/Compagnie Pernette ; Les 2 Scènes – Scène nationale de Besançon ; Le Théâtre – Scène nationale de Saint-Nazaire ; Théâtre d’Auxerre – résidence en milieu scolaire ; DRAC Bourgogne-Franche-Comté – résidences territoriales en milieu scolaire ; Le Moulin Fondu – CNAREP de Garges-les-Gonesse, Les Ateliers Frappaz – CNAREP de Villeurbanne ; Atelier 231 – CNAREP de Sotteville-lès-Rouen ; Sur le pont – CNAREP de La Rochelle ; La Coopérative 2R2C ; Eclat(s) de rue – Saison des Arts de la rue de Caen. (coproductions en cours)
    Avec le soutien du Conseil Départemental du Doubs et de la Ville de Besançon. Photo : Melune

  • 7,  AVRIL,  Danse,  Jeune Public,  Performance,  Spectacles

    ANIMALE

    Compagnie Pernette

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MARDI 20 AVRIL À 10H ET 18H15
    JEUDI 22 AVRIL À 10H ET 14H15

    DANSE
    DURÉE : 30 MIN
    TARIF : 5€ / 7€ / 8€ / SCOLAIRE
    DÈS 3 ANS

    Chorégraphie et interprétation : Nathalie Pernette
    Assistanat : Regina Meier
    Lumières : Caroline Nguyen
    Costumes : Nadia Genez
    Musique : Franck Gervais
    Régie : Catherine Chavériat

    Dans un enclos de plexiglas, Nathalie Pernette danse vêtue d’une combinaison noire. Une souris sur son épaule, elle entame un improbable duo. Elle est bientôt rejointe par le reste de la colonie, soit cinquante rongeurs qui courent, cherchent une issue, explorent ses mouvements. Quelque chose de magique se passe, un apprivoisement mutuel.  La rencontre improbable combine une part de hasard et une connaissance approfondie de la nature de ces petits mammifères, qui font partie des plus anciens de la planète. Leur sensibilité aux sons, aux mouvements, aux lumières comme au corps étranger sont à l’origine de cette incroyable partition dansée. Exercice périlleux d’écoute et d’interaction, ce travail nous questionne sur notre place d’homme au milieu du monde animal.…
    Oserez-vous entrer dans le palais du Maître des rongeurs ?

    Production : Association NA/Compagnie Pernette ; Le Théâtre – Scène nationale de Mâcon, L’Arche de Bethoncourt ; MA Scène nationale du Pays de Montbéliard.
    La compagnie est aidée par le Ministère de la Culture et de la Communication, la DRAC de Bourgogne-Franche-Comté, au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique conventionnée et Atelier de Fabrique Artistique, la Ville de Besançon, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et le Conseil départemental du Doubs. Photo : Claude Journu et Stephan Girard

  • 6,  Actions Artistiques,  Cirque,  Danse,  MARS,  Spectacles,  Tout public

    PRESS

    Compagnie Dernière Minute

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MARDI 9 MARS À 20H

    DANSE / CIRQUE
    DURÉE : 1H
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Conception, scénographie, chorégraphie et interprétation : Pierre Rigal
    Constructeur, éclairagiste, machiniste : Frédéric Stoll
    Musique originale en direct : Nihil Bordures
    Assistante à la chorégraphie : Mélanie Chartreux
    Mise en production : Sophie Schneider

    Il porte un complet sombre, veston impeccablement repassé. Il a beau faire les pieds au mur, se tordre en tous sens, tenir l’équilibre sur les mains, s’arc-bouter sur les cloisons, s’étirer de tout son long, vibrer ou s’électrifier au son live d’une guitare électrique, rien n’y fait : le cube dans lequel il évolue se referme peu à peu. L’espace se rétrécit inexorablement. La vision est prenante et elle convoque le pire de nos cauchemars. Celui d’un enfermement contre lequel nos poings, tambourinant sur les parois, s’avèrent impuissants.

    Dans ce spectacle saisissant à nul autre pareil, entre danse et performance circassienne, Pierre Rigal peint des tableaux oniriques. Individu-produit, dandy inquiétant, businessman moderne dans son immense banalité, il est mu par l’enchaînement standardisé de ses propres automatismes, mais aussi par les rouages d’une surface vitale de plus en plus restreinte. L’homme pétri de ses contradictions s’enlise dans une impasse, captif de quatre murs, espace mental oppressant, ou sublime projection. Il lutte contre les éléments et se fait le démiurge d’une scène où tout est à réinventer.

    « Press, pièce créée à Londres et bardée à l’époque de quatre étoiles dans le Guardian, et cinq dans Time Out, a aujourd’hui fait le tour de la planète. Ce solo bien nommé concentre sur sa petite surface de multiples problématiques, tout en restant un moment fascinant de bout en bout. » 
    Télérama

    « Dans une chorégraphie virtuose, c’est toute la tragédie d’un homme aux prises avec un quotidien écrasant ou trop étroit qui se joue ici. Le spectacle est formidable d’invention. On y court ! »
    Le Figaro

    Production : Compagnie Dernière Minute, Gate theatre London. Coproduction : Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre Garonne – Toulouse avec le soutien de la DRAC Midi-Pyrénées, de la Ville de Toulouse, de la Région Midi-Pyrénées, du Conseil Départemental de la Haute-Garonne et de la convention Cultures france / Ville de Toulouse.
    La compagnie dernière minute est subventionnée au titre de l’aide au conventionnement par le Ministère de la Culture et de la Communication / Préfecture de la région Occitanie, la Région Occitanie et la Ville de Toulouse. Photo : Frédéric Stoll

  • 5,  Actions Artistiques,  ARTS PLASTIQUES,  Danse,  Jeune Public,  Spectacles,  Théâtre

    LES POUPÉES

    Marine Mane / Compagnie In Vitro

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    LUNDI 1er FÉVRIER À 10H ET 14H15
    MARDI 2 FÉVRIER À 10H

    DANSE / ARTS PLASTIQUES
    DURÉE : 50 MIN
    TARIF : 5€ / 7€ / 8€ / SCOLAIRE
    DÈS 7 ANS
    CRÉATION

    Avec : Clémence Dieny et Vincent Fortemps
    Conception et direction : Marine Mane
    Analyse du mouvement : Claire Malchrowicz
    Création sonore et régie générale : Margaux Robin
    Création lumières : Auriane Durand
    Scénographie : Amélie Kiritzé-Topor
    Assistanat : Iris Brocchini
    Production et diffusion : Triptyque Production – Andréa Petit-Friedrich

    Sur scène dans un espace délimité, deux corps sont assis comme des poupées vivantes, des adultes enfermés dans un carcan régi par les normes de la bienséance. Ils attendent et il y a de la crainte dans cette attente, de l’embarras, puis de l’ennui. Alors ça déborde, ça craque et les corps se libèrent enfin, avec ce besoin irréfragable d’inventer des mondes qui leurs ressemblent, de se fabriquer une identité et des codes qui leurs sont propres.Un deuxième espace s’échafaude, hors limites. C’est celui de l’atelier, de la fabrique et de la tentative, de la chambre d’enfant aussi. Devenus des créateurs et donc des joueurs, les corps auront à traverser les étapes, les initiations et les rituels pour se libérer des normes : pour que la poupée qui était figée en eux, reprenne pleinement vie.

    « Ces poupées, miroirs de moi-même, permettront de jouer avec les codes, de créer des espaces de subversion comme le font naturellement les enfants, de faire l’expérience ensemble de la transformation : un spectacle en forme d’invitation à voir le monde autrement… »
    Marine Mane

    Production : Compagnie In Vitro / Marine Mane. Coproduction : Le Nouveau Relax – Scène conventionnée de Chaumont ; Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes ; Les Scènes du Jura, Scène nationale ; Théâtre des Quatre Saisons, Scène conventionnée Musique(s), Gradignan ; Centre culturel numérique Saint Ex ; Centre culturel Pablo Picasso, Homécourt ; Espace 110 Centre culturel d’Illzach.
    Avec le soutien de l’OARA et de l’Agence culturelle Grand-Est. La compagnie In Vitro est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Grand Est, la Région Grand-Est et la Ville de Reims. La compagnie reçoit le soutien régulier du département de la Marne au titre de l’aide à la création.
    Photo : Compagnie In Vitro

  • 2,  Danse,  NOV-DEC,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    N’AVONS-NOUS PAS AUTANT BESOIN D’ABEILLES ET DE TRITONS CRÊTÉS QUE DE LIBERTÉ ET DE CONFIANCE ?

    Compagnie L’iMaGiNaRiuM

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 12 NOVEMBRE À 20H

    THÉÂTRE
    DURÉE : 1H30
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€
    CRÉATION

    Avec : Damien Briançon, Antoine Cegarra, Gaël Chaillat, Akiko Hasegawa, Claire Rappin et Pascal Thollet à la guitare
    Textes : écriture collective inspirée de Ici de Richard McGuire et du travail de Baptiste Morizot et Jean-Claude Ameisen
    Mise en scène : Pauline Ringeade
    Dramaturgie : Antoine Cegarra
    Collaboration dramaturgique : Marion Platevoet
    Création sonore et régie : Olivier Métayer
    Création musicale : Pascal Thollet
    Scénographie : Hervé Cherblanc
    Régie générale et plateau : Yann Argenté
    Création lumière et régie : Fanny Perreau
    Costumes : Aude Bretagne
    Développement compagnie : Florence Bourgeon
    Production : Laure Woelfli et Victor Hocquet – La Poulie Production

    Avec Fkrzictions, le public chaumontais avait pu goûter la saison dernière au travail tout en délicatesse et jeux de lumières de Pauline Ringeade. C’est avec une création inspirée notamment d’Ici, roman graphique de Richard McGuire et des travaux deBaptiste Morizot ou Jean-Claude Ameisen (des auteurs qui interrogent tous la place de l’homme dans l’écosystème), qu’elle nous revient cette fois.

    La question-titre renvoie à l’état alarmant de la planète et à notre difficulté à infléchir la tendance. La metteuse en scène s’en saisit pour explorer le rapport qu’entretient l’humain avec lui-même, les autres et le monde. Sur scène, cinq comédiens-danseurs mêlent l’imagination et le mouvement pour lutter contre la tétanie. La pièce qui apparaît est un jeu de balancier fragile entre impression et expression, entre un univers qui s’écrit au travers des corps ou de la musique jouée en direct et la nécessité de mettre des mots sur les difficultés, les errances, les vertiges. Traversée par l’espoir et l’humour, cette création théâtrale et chorégraphique suscite ainsi la mise en action joyeuse de la pensée et des émotions. Parce que, quitte à observer le gouffre devant nous, autant le faire avec le sourire aux lèvres…

    Production L’IMAGINARIUM. Coproductions : Le TAPS – Théâtre Actuel et Public De Strasbourg, Le Nouveau Relax – Scène Conventionnée de Chaumont, Les Deux Scènes – Scène Nationale De Besançon, Centre Culturel André Malraux – Scène Nationale De Vandoeuvre-Lès-Nancy, Le Granit – Scène Nationale de Belfort.
    Soutiens : La Méridienne – Théâtre De Lunéville, Scène Conventionnée, DRAC Grand Est, l’ADAMI et la Culture avec la Copie Privée, Ville et Eurométropole de Strasbourg, la Spedidam, QUINT’EST Réseau spectacle vivant Bourgogne Franche-Comté Grand Est.
    La Compagnie bénéficie du dispositif de la Région Grand Est d’aide triennale au développement des équipes artistiques du spectacle vivant pour la période 2019-2021
    Photo : Hervé Cherblanc / Marie Augustin

  • 0,1,2,  2,  Cirque,  Danse,  Performance,  Spectacles,  Tout public

    DIKTAT

    Compagnie Juglair

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 5 NOVEMBRE À 20H

    CIRQUE
    DURÉE : 1H
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Autrice et interprète : Sandrine Juglair
    Regards : Jean-Benoît Mollet, Claire Dosso, Jean-Charles Gaume, Cédric Paga
    Création sonore : Lucas Barbier
    Création lumière : Étienne Charles
    Régie lumière : Nicolas Joubaud / Étienne Charles (en alternance)
    Construction et accessoires : Lucile Réguerre et Marie Grosdidier
    Costumes : Solenne Capmas
    Production, diffusion, administration : AY-ROOP

    Seule en scène, une femme au centre de tous les regards se prépare à affronter et séduire les spectateurs venus l’observer. Tour à tour charmeuse fatale, chanteuse lyrique, comédienne, boxeuse virile, elle jongle entre séduction et répulsion. Axe central, son mât chinois devient tout à la fois la montagne de Sisyphe, une barre de strip-teaseuse, un symbole de virilité ou un poteau d’exécution… Qu’elle l’escalade en talons ou s’y réfugie peau contre fer, il est son exutoire, son dernier appui. L’acrobate lutte entre le besoin constant de plaire, son désir de reconnaissance et sa résistance aux normes. Est-il possible d’exister sans attirer l’attention sur soi ? Soliloque intime, one-woman show inclassable entre pièce de cirque et tragi-comédie vertigineuse, Diktat est un hymne à la liberté. Un spectacle désopilant et total !

    « En provoquant le cliché pour le détourner dès qu’il s’installe, en créant des images et des situations sans arrêt trouées et brusquement désamorcées, la circassienne prend chaque spectateur en flagrant délit de ses propres conditionnements. Avec une virtuosité qui va bien plus loin que celle de l’acrobate sur son mât, pourtant déjà remarquable. »
    Le Clou dans la Planche

    « Voici la révélation d’une actrice virtuose, sensuelle dans sa parodie de la sensualité, qui engage sa parole et son corps, de la lumière de la scène à l’obscurité des gradins. Un simple geste suffit à faire exploser les limites,
    avec humour. »
    La Dépêche

    Production : AY-ROOP
    Coproductions, aides et soutiens : Réseau CIEL – Cirque En Lorraine / TRIO…S, Scène de territoire pour les arts de la piste – Inzinzac-Lochrist / Archaos, Pôle National Cirque Méditerranée – Marseille / Le Prato, Pôle National des Arts du Cirque – Lille / Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie – La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf / Cirque Jules Verne, Pôle National des Arts du Cirque et de la Rue – Amiens / Transversales, Scène conventionnée arts du cirque – Verdun / Cirqueon – Prague (CZ) / Cirk’Eole – Montigny-lès- Metz / La Cascade, Pôle National des Arts du Cirque – Ardèche, Rhône Alpes / La Verrerie, Pôle National des Arts du Cirque Occitanie – Alès / CIRCa, Pôle National des Arts du Cirque – Auch / Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette) / TANDEM Scène Nationale / Les Subsistances, laboratoire international de création – Lyon / Regards et Mouvements-Hostellerie de Pontempeyrat / la Grainerie, Fabrique des Arts du cirque – Balma / Le Château de Monthelon, Montréal.

    DIKTAT a obtenu la Bourse d’aide à l’écriture de la fondation Beaumarchais / SACD et est lauréat CircusNext 2016, dispositif européen coordonné par Jeunes Talents Cirque Europe et soutenu par la Commission Européenne.


  • 0,1,2,  1,  Danse,  SEPT-OCT,  Spectacles,  Tout public

    VESTIGES

    Compagnie 1 des Si

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MERCREDI 7 OCTOBRE À 20H

    DANSE
    DURÉE : 1 H + DJ SET
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Chorégraphie et mise en scène : Étienne Rochefort
    Lumières : Odile Ribière
    Production : Gilles Rondot

    Vestige #1
    Interprétation : Marino Vana
    Musique : Nicolas Mathuriau

    Vestige #2
    Interprétation : Maxime Cozic
    Musique : Nicolas Mathuriau

    Vestige #3
    Interprétation : Loraine Dambermont
    Musique : Jimmy Febvay

    Applaudie chaleureusement par le public du Nouveau Relax la saison dernière pour Oïkos Logos, la Compagnie 1 des Si nous revient avec une série de trois pièces courtes, mettant en scène des rencontres entre un danseur et un musicien : une façon pour Étienne Rochefort de questionner la singularité de l’interprète et les processus d’écriture entre musique et mouvement.

    Dans Vestiges, toutes les couleurs du temps, les différentes qualités d’énergie, de rythme, d’état, et autres matériaux de la danse sont explorés. Le chorégraphe se consacre ici à la particularité de chaque interprète, à son propre mouvement. Émergent alors des performances brutes et entières, d’une sincérité palpable. Pour chacune d’entre elles, le danseur livre un dépassement de lui-même, à la recherche de ses limites, jusqu’à l’épuisement et la transe.

    Dans Vestige #1, le danseur Marino Vanna développe une gestuelle syncopée, sur les sonorités du vibraphoniste Nicolas Mathuriau.
    Dans Vestige #2, Nicolas Mathuriau accompagne les évolutions de Maxime Cozic, entre prouesse acrobatique et force reptilienne.
    Dans Vestige #3, Lorraine Dambermont tisse des gestes robotiques au rythme de la guitare de Jimmy Febvay. Naît alors une danse d’une beauté animale.

    Pour clôturer par un moment festif, Étienne Rochefort se glissera derrière les platines à l’issue du spectacle, pour nous faire danser sur un DJ Set tout spécialement concocté pour l’occasion.

    En préambule de la soirée, Vestige #2 sera présenté place des Arts à tous les Chaumontais qui passeront par là à 17h30 !…

    Aide et soutien de la DRAC de Bourgogne-Franche-Comté, la région Bourgogne-Franche-Comté, le Conseil Départemental du Doubs, la ville de Besançon, VIADANSE-CCN de Belfort. Photo : Gilles Rondot
    Aide et soutien de la DRAC de Bourgogne-Franche-Comté, la région Bourgogne-Franche-Comté, le Conseil Départemental du Doubs, la ville de Besançon, VIADANSE-CCN de Belfort.
    Photo : Gilles Rondot