• 4,  Concert,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    ANTHOLOGIE… OU PRESQUE !

    Les Sea Girls

    MARDI 26 JANVIER À 20H

    CHANSON
    DURÉE : 1H15
    TARIF : 10€ / 16€ / 20€
    CRÉATION

    Avec : Judith Rémy, Prunella Rivière et Delphine Simon
    Guitare : Dani Bouillard
    Percussions : Vincent Martin

    Elles ont cédé à la pression !

    En fait, non… Elles avaient juste envie d’offrir le meilleur de leur répertoire à celles et ceux qui n’avaient pas encore eu la chance de partager le grand frisson, le clin d’œil et la gouaille Sea Girls !

    Les Sea Girls, ce sont trois jeunes femmes qui agitent la chansonnette ; des meneuses de revue qui s’aiment et se chamaillent, chantent en cœur et en solo, allures sexy et répliques assassines. Il y a du clown en elles, un clown qui aurait troqué son nez rouge pour une bouche purpurine qui ne mâche pas ses mots. Parées de plumes, paillettes et strass, elles chantent le sordide avec légèreté et l’absurde avec certitude.

    Dans ce nouveau spectacle, elles nous promettent que leurs « pépites enchantées seront livrées en papillotes. Chaque numéro se découvrira comme une friandise : saveurs acidulées pour bien rigoler, un peu poivrées qui feront tousser et plus sucrées qui réchaufferont les cœurs »… Elles y chanteront, non sans un zeste d’ironie, la joie de vivre, le grand âge, les rides, la confusion des genres au petit matin, les animaux domestiques et la real politik. Tout un programme !

    « Elles ont tout pour plaire : à la fois chanteuses, danseuses, actrices et surtout clowns, ces demoiselles chantent le meilleur du répertoire français, paillettes et plumes sur la tête. Un pur divertissement ! »
    Le Figaroscope

    « Leur recette de longévité : des musiques à texte, des chansons burlesques et beaucoup de dérision. Mais ne vous y trompez pas : ce n’est pas parce qu’elles font les clowns, que leur tour de chant est à l’abri du monde. Elles dénoncent son absurdité avec un humour redoutable, un peu provoc et ce qu’il faut de crudité réjouissante. Une merveille ! »
    Marie-Claire

    Les Sea Gils – Anthologie… ou presque !


    Photo : Fanny Paillard

  • 4,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    RETROUVÉE OU PERDUE, D’APRÈS NOTRE SOUVENIR DE PHÈDRE DE RACINE

    Chloé Brugnon et Maxime Kerzanet / Compagnie Claire Sergent

    JEUDI 21 JANVIER À 20H

    THÉÂTRE
    DURÉE : 1H45
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€
    CRÉATION

    Avec : Maxime Kerzanet, Noémie Develay-Réssiguier, Damien Houssier, Pauline Huruguen
    D’après Phèdre de Jean Racine
    Écriture : Chloé Brugnon et Maxime Kerzanet
    Mise en scène : Chloé Brugnon
    Scénographe : Amélie Vignals
    Lumières : Hugo Dragone
    Costumes : Jennifer Minard

    « Maxime est venu me voir avec Phèdre, de Racine. Je me suis demandé ce que je pouvais apporter à ce texte. Il m’a dit, notre spectacle ce serait l’histoire de quatre acteurs qui veulent monter-écrire-réécrire-adapter-transmettre-jouer- essayer Phèdre. Mais il a ajouté que ce ne serait pas seulement cela. En riant il a dit : ne jouons pas Racine, prenons nous pour Racine. Et c’était sérieux… J’ai dit que ça m’intriguait ce plaisir qu’on a à réentendre encore cette tragédie. Et que j’aimais le paradoxe entre cette histoire millénaire et éphémère de la représentation. Il a dit que notre règle du jeu serait Pourquoi pas ?… »

    À l’origine de ce projet, une complicité : celle qui lie Chloé Brugnon à Maxime Kerzanet.

    Après On voudrait revivre, présenté au Nouveau Relax la saison dernière, la Compagnie Claire Sergent réinvente sur scène une des grandes œuvres de Racine. Luttes désespérées, passion, amour interdit… D’hier à aujourd’hui, l’expérience intime de cette Phèdre hors-norme libère les imaginaires pour devenir une expérience commune qui s’écrit au présent, avec joie et modestie !

     

    Production : Compagnie Claire Sergent
    Coproduction : Comédie, Centre Dramatique National de Reims / ECAM – Espace culturel André Malraux, Le Kremlin Bicêtre / Le Nouveau Relax, scène conventionnée – Chaumont / Théâtre Antoine Vitez, Ivry-sur-Seine (en cours)
    Soutien : DRAC Grand Est, Région Grand Est, département de la Marne (en cours), Ville de Reims, SPEDIDAM, Le Cent-Quatre, Paris.
    Ce projet a participé au Festival Fragments 2019, organisé par La Loge et Mains d’œuvres, avec le soutien de la Ville de Paris, Région Ile-de-France, La Collaborative, Institut Français, L’Onda, ARTCENA. Photo : Félix Taulelle

  • 4,  Cirque,  Jeune Public,  Performance,  REPORT 19/20,  Spectacles,  Tout public

    NAWAK

    Wilmer Marquez / Compagnie El Nucleo

    JEUDI 14 JANVIER À 18H15
    VENDREDI 15 JANVIER À 10H ET 14H15

    CIRQUE
    DURÉE : 45 MIN
    TARIF : 5€ / 7€ / 8€ / SCOLAIRE
    DÈS 8 ANS

    REPORT SAISON 19/20

    Avec : Diego Ruiz Moreno, Camille Detruchis et Wilmer Marquez
    Écriture et mise en scène : Wilmer Marquez

    Ce que je vois est-il bien réel ?
    Qui sont-ils ? Garçons ou filles ?
    Y a-t-il une histoire ?
    Est-ce que c’est beau ?
    Je ne comprends rien… C’est normal ?

    Et si on arrêtait de se poser continuellement des questions, pour vivre l’instant présent en acceptant de se faire surprendre ? Et si on se laissait juste faire par son imaginaire ?

    Nawak, c’est drôle et intrigant en même temps ; c’est onirique et concret aussi… La nouvelle création de la compagnie El Nucleo s’appuie sur ces clichés qu’on énonce, sans même s’en apercevoir. Notre vision du monde ne serait-elle pas, dès le plus jeune âge, façonnée par le conditionnement de nos pensées ?

    Production : Cie El Nucleo
    La Cie El Nucleo est soutenue pour l’ensemble de ses activités par la Région Normandie. Le spectacle a été coproduit par les Ateliers Médicis de Clichy-sous-Bois, soutenu par Le Piaf à Bernay et Le Théâtre Les 3T à Châtellerault.

    Photo : Sylvain Frappat

  • 4,  Actions Artistiques,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    LES SECRETS D’UN GAINAGE EFFICACE

    Les Filles de Simone

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 7 JANVIER À 20H

    THÉÂTRE
    DURÉE : 1H30
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Avec : Tiphaine Gentilleau, Cécile Guérin, Claire Méchin en alternance avec Jeanne Alechinsky, Chloé Olivères en alternance avec Capucine Lespinas et Géraldine Roguez
    Création collective : Les Filles de Simone / Claire Fretel, Tiphaine Gentilleau, Chloé Olivères
    Texte : Tiphaine Gentilleau et Les Filles de Simone
    Direction d’actrices : Claire Fretel
    Création lumières : Mathieu Courtaillier
    Scénographie, costumes : Sarah Dupont
    Musique : Étienne Széchényi
    Chansons : Claire Méchin
    Regard chorégraphique : Jeanne Alechinsky
    Production-diffusion : Histoire de… – Alice Pourcher & Clémence Martens
    Administration : Audrey Taccori

    Cinq femmes aimeraient que les choses changent. Elles créent un fanzine pour parler de leur corps, objet des canons de beauté, des hontes imposées par les modèles, ou des harcèlements à répétition. Elles énumèrent les normes physiques inatteignables et les injonctions inconciliables. Elles convoquent leurs histoires, leurs intimités, avec documents, enquêtes menées et figures de penseuses. Apparaissent quelques spectres de la haute autorité du machisme assassin (saint Augustin, Freud, Lagerfeld…).

    Avec une liberté de ton absolue, une folie qui ose tout, ces comédiennes audacieuses, insolentes, touillent les non-dits, les colères enfouies, les hontes les plus inavouables et les moins légitimes. Elles explorent nos tabous et déconstruisent une pensée normative qui modèle aujourd’hui encore les visions du sexe féminin. Femmes boniches, femmes potiches, femmes affiches, elles en ont plein les miches !  Loin des slogans des mamans ex-soixante-huitardes, Les Filles de Simone dégrafent les corsets intérieurs pour scander une parole intime, libératrice et éminemment politique.

    « Leur nouveau spectacle est un monument de poésie foutraque. Ces 5 filles là nous font à la fois gamberger et marrer. Elles parlent librement des poils, de l’acné qui n’en finit pas alors que les rides apparaissent déjà, de l’invention du complexe de la cellulite et de tous les autres diktats de la beauté avec lesquels les femmes doivent composer. » 
    Les Inrockuptibles, A. Lebel

    « Leur nouveau spectacle est un monument de poésie foutraque. Ces 5 filles là nous f« Les Filles de Simone s’en donnent à cœur joie du côté du corps. Ces dames se sont renseignées et leurs inventions sont désopilantes. Avec le ton juste, et une bonne dose de sourires, voire d’auto-dérision, elles mènent un théâtre de combat, à la fois intime et collectif, personnel et universel ».
    Le quotidien du médecin, A. Héliot

    Production : Les Filles de Simone. Coproduction : Ville de Champigny-sur-Marne ; Espace Germinal, Fosses
    Partenaires : Théâtre Paris-Villette ; Théâtre Gérard Philipe, Champigny-sur-Marne ; La Ferme du Buisson, Scène Nationale de Marne-la-Vallée, Noisiel ; Théâtre du Fil de l’eau, Pantin ; L’Agora, Scène nationale d’Évry et de l’Essonne ; Les Théâtrales Charles Dullin ; Théâtre du Rond-Point, Paris ; Le Reflet, Vevey ; Théâtre de Jouy-le-Moutier ; Ferme de Bel Ebat, Guyancourt ; MA Scène nationale – Pays de Montbéliard.
    Avec le Soutien d’Arcadi-Ile-de-France, de l’Adami, de la DRAC Ile-de-France, du Département du Val de Marne. Merci à l’Ecole Hourdé,  I. Canals, M. Combeau, O. Fillod, L. Olivères, SVT Egalité. Le texte de la pièce est édité chez Actes Sud-Papiers.
    Photo : Christophe Raynaud De Lage – Visuel “touffe-poings” crédit Tiphaine Gentilleau