Les Artistes
associés
et les Résidences

Les artistes associés, en résidence au Nouveau Relax, sont indispensables à la construction d’une histoire commune, d’un art au cœur de la cité. Trois jeunes équipes nous accompagneront cette saison :

Compagnie La Chair du Monde, Charlotte Lagrange – Autrice et metteuse en scène

Le théâtre de la Chair du Monde joue sur les troubles de la perception, sur l’ambiguïté entre réalité et songes pour dire le monde non pas objectivement, mais tel qu’il est ressenti profondément et sensiblement. Chaque spectacle s’attache à montrer que le politique se joue au cœur de l’intime, que ce sont les « petites » histoires qui font
« l’Histoire ».

Le processus de création de Charlotte Lagrange imbrique étroitement écriture pour le plateau et mise en scène : si elle initie le texte en amont des répétitions, celui-ci n’est achevé qu’à la première du spectacle. Au fur et à mesure du travail au plateau, les éléments (univers scénographique, propositions de lumière, de son, de musique et jeu des comédiens) infèrent sur le texte autant que le texte les détermine. Ce constant aller-retour permet d’associer tous les collaborateurs du spectacle au processus de création et ainsi, au propos que la compagnie cherche à défendre auprès du public.

Charlotte Lagrange a été formée à l’école du Théâtre National de Strasbourg. En 2014, elle a écrit et mis en scène L’âge des poissons, librement inspiré d’Ödön von Horvath, puis Aux Suivants et Je suis nombreuse (commande pour une acrobate) en 2015. En 2017, elle a répété et présenté dans nos murs Tentative de disparition, sa dernière création.

 

Compagnie Premiers Actes, Thibaut Wenger – metteur en scène

A trente ans à peine, Thibaut Wenger a déjà une demi-vie de théâtre derrière lui. Précoce s’il en est, le jeune metteur en scène interroge les textes d’auteurs classiques, pour créer des spectacles en prise directe avec notre époque. Loin du théâtre « d’effet », il « aime quand les choses mettent du temps à se déployer autour des possibilités infinies du verbe ».

Thibaut Wenger est diplômé en mise en scène de l’INSAS de Bruxelles. En 2017, il a travaillé et créé dans nos murs L’affaire de la rue de Lourcine de Labiche. En 2016, il a répondu à la commande du Théâtre national de Bruxelles d’une mise en scène Une Maison de poupée d’Ibsen. Il a par ailleurs créé Combat de nègre et de chiens de Koltès (2016) La Cerisaie de Tchekhov (2014), Dors mon petit enfant de Jon Fosse (2014), Platonov de Tchekhov (2013), Woyzeck de Büchner (2012), L’Enfant froid de Marius von Mayenburg (2010), Lenz de Büchner (2009) et La Mission de Heiner Müller (2008).

 

Collectif Porte 27, Marion Collé – fildefériste, autrice

Le Collectif Porte27 est né en 2008 au Centre National des Arts du Cirque de Châlons en Champagne autour du désir d’inventer, à plusieurs, des manières de créer, de partager et de transmettre des spectacles engagés, sincères et ouverts sur le monde. Pendant dix ans, Marion Collé, Matthieu Gary et Vasil Tasevski ont travaillé ensemble à développer un « art de la rencontre et du partage », suivant l’idée que l’échange est toujours moteur d’une réflexion créatrice. Ils ont créé plusieurs spectacles (Blue, ISSUE01, Chute!, Autour du domaine), mais aussi des performances, ainsi que des films, expositions, installations faisant traces de leurs cheminements artistiques. En effet, leur vision du cirque est clairement transdiciplinaire et protéiforme, ce dont témoignent les nombreuses collaborations artistiques avec des créateurs venus de la musique, la danse, le théâtre ou bien les arts plastique.

Marion Collé a par ailleurs régulièrement travaillé avec la Compagnie HVDZ de Guy Alloucherie, a été sollicité par Elise Vigneron pour la création d’Impermanence et a participé à l’aventure de La dévORée avec la compagnie Rasposo. En 2018, en duo avec Tiphaine Raffier, elle créé Dans le paysage aveugle pour les « Sujets à vif – SACD », puis la performance Au bord de cet abîme avec Chloé Moura et Vasil Tasevski pour la Nuit de la Poésie à l’Institut du Monde Arabe. Au printemps dernier, elle monte avec Arthur Sidoroff et Fanny Sintès Dans le sens contraire au sens du vent, pièce pour le jeune public sur un texte original de Sylvain Levey (commande du Théâtre de la Ville et de la SACD). Elle publie de la poésie, écrit pour le cirque et a remporté plusieurs prix littéraires. Son recueil ÊTRE FIL est paru en mars 2018 aux Editions Bruno Doucey.