• 8,  Cirque,  Danse,  MAI,  Performance,  REPORT 19/20,  Spectacles,  Tout public

    I WOKE UP IN MOTION

    Collectif Porte27

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MERCREDI 19 MAI À 20H

    CIRQUE / VIDÉO / MUSIQUE
    DURÉE : 1H
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€
    CRÉATION

    REPORT SAISON 19/20

    Écriture, images et corps : Vasil Tasevski
    Lumières : Elsa Revol
    Musique, interprétation : Julien Chamla, Marco Quaresimin, Lawrence Williams
    Son : Alexis Auffray
    Aide à l’écriture, poésie : Marion Collé
    Stylisme : Aurore Thibout
    Regard chorégraphique : Élodie Sicard
    Dessin : Suzanne Sebö
    Programmation : Étienne Landon
    Administration : Anne Delépine
    Production : Triptyque Production / Marie Pluchart

    Pièce de cirque croisant arts plastiques, danse, vidéo et musique improvisée, I woke up in motion tente de répondre à cette question : comment rendre palpable le sentiment d’errance, indissociable du désir d’un ailleurs et d’une confrontation à un présent ?

    Sur le plateau, un homme chemine, irrésistiblement attiré par une issue pourtant incertaine. Tantôt en proie à l’angoisse, ou submergé par de soudaines bouffées d’espoir, il ne cesse d’avancer. Il tourne, s’élance, plonge en lui-même, ralentit, accélère, se perd, se retrouve, broie ses souvenirs, se tend vers son but, s’étale, vaincu, se relève, blême, s’arme de courage, vainqueur, cache ses pleurs, rit… Il se dégage du passé et va de l’avant, leste, toujours en vie.

    « Il n’en finit pas de migrer. Plus il avance, plus la route s’étire.
    Le temps s’étend, le présent se dissocie peu à peu du but.
    Le but s’éloigne et alors, le présent envahit tout.
    Il part, et ça fait dix ans qu’il n’arrive pas à arriver. Sa vie s’efface.
    C’est quoi « être vivant », lorsqu’on erre à l’infini ? »

    Production : Porte27. Coproductions : Théâtre de la Madeleine (Troyes) ; Festival des 7 collines (Saint-Etienne) ; AY ROOP (Rennes), le Manège-Scène nationale, Reims ; Espace Périphérique –EPPGHV La Villette (Paris), Cirque Jules Verne (Amiens), Centre Pablo Picasso (Homécourt).
    Partenaires et résidences : Espace Périphérique (Mairie de Paris, Parc de la Villette) ; Lyncéus Festival, Binic ; AY-ROOP, scène de territoire pour les arts de la piste, Rennes ; Cirque Jules Verne, Pôle cirque d’Amiens ; Centre Pablo Picasso, Homécourt. Avec le soutien de Latitude 50 – Pôle des arts du cirque et de la rue (Marchin, Belgique), de la DRAC Grand Est au titre de l’aide aux compagnies conventionnées et de la Région Grand Est au titre de l’aide à la résidence triennale.
    Le Collectif Porte27 est associé au Nouveau Relax, scène conventionnée de Chaumont pour la saison 2020/2021et au Centre Pablo Picasso scène conventionnée (Homécourt) et à Cirk’Eole (Montigny-les-Metz) de 2019 à 2022. Photo : Vasil Tasevski

  • 7,  AVRIL,  Cirque,  Jeune Public,  Spectacles

    LE BESTIAIRE D’HICHEM

    Jeanne Mordoj / Compagnie BAL

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 1er AVRIL À 14H15
    VENDREDI 2 AVRIL À 10H ET 14H15

    CIRQUE
    DURÉE : 45 MIN
    TARIF : 5€ / 7€ / 8€ / SCOLAIRE
    DÈS 6 ANS

    Avec : Hichem Chérif et Julia Brisset
    Création et mise en scène : Jeanne Mordoj
    Création musicale et régie son : Mathieu Werchowski 
    Création lumières : Jean-Yves Courcoux
    Scénographie : Jeanne Mordoj et Yvett Rotscheid 
    Costumes : Yvett Rotscheid 
    Construction : Silvain Ohl
    Régie lumière et construction : Manuel Majastre
    Régie générale et régie plateau : Éric Grenot

    Dans une arène qui nous rapproche des artistes, un acrobate et une équilibriste, nous emmènent en un voyage joyeux et troublant dans l’étrangeté animale. Ce spectacle avec peu de mots, où ce sont les corps qui parlent, nous met nez à nez avec l’énergie brute des bêtes. Tel un montreur d’animaux forains, Hichem expose ceux qui vivent en lui. Sans masque ni artifice, il change de nature et devient quadrupède, oiseau, primate. L’acrobate ne singe pas la bête ; mais par une posture, un regard, un bond saisissant de vérité, il impose sa présence, son esprit. L’exubérance joviale du chien nous fait rire. Le balancement mélancolique du chimpanzé nous émeut. La noblesse étonnée de l’échassier au sol nous captive et la puissance flegmatique du fauve impassible nous fascine. Ils nous font frémir aussi par leur sauvagerie indomptable et leurs sauts imprévisibles, jusqu’à nous effleurer.

    Le Bestiaire d’Hichem transmet aux plus jeunes le goût de jouer intensément, de s’inventer hors des sentiers battus, d’oser franchir la barrière des conventions. Transgression et transformation : voici des notions qui auront une résonance particulière chez les enfants qui entrent précisément dans l’âge où il leur est demandé d’être raisonnables…

    Production : compagnie BAL. Coproduction : Cirque-Théâtre d’Elbeuf, pôle national des arts du cirque de Normandie, Les Subsistances, laboratoire international de recherche artistique – Lyon, Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon, Tandem, scène nationale – Douai, Le Carré, scène nationale du pays de Château-Gontier, Le Carré Magique, Pôle National des arts et du cirque en Bretagne – Lannion Trégor.
    Avec le soutien du Cube / cie La Belle Meunière – Hérisson, de l’Académie Fratellini, centre d’art et de formation aux arts du cirque, du Plus Petit Cirque du Monde – Bagneux, de Crying out Loud – Londres (GB) et de la Ville de Besançon, du Département du Doubs, de la région Bourgogne-Franche-Comté , de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté au titre de l’aide au projet et du Ministère de la Culture – commission nationale d’aide à la création pour les arts du cirque. La compagnie BAL est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Bourgogne-Franche Comté. Photo : Géraldine Aresteanu

  • 7,  AVRIL,  Cirque,  Spectacles,  Tout public

    L’ERRANCE EST HUMAINE

    Jeanne Mordoj / Compagnie BAL

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 1er AVRIL À 20H

    CIRQUE
    DURÉE : 1H
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Création et interprétation : Jeanne Mordoj
    Accompagnement : Pierre Meunier  
    Création musicale et interprétation : Mathieu Werchowski 
    Création lumières : Jean-Yves Courcoux
    Scénographie : Jeanne Mordoj et Yvett Rotscheid 
    Costumes : Yvett Rotscheid 
    Accompagnement pour le travail corporel : Olivia Cubero
    Conception de la machinerie et construction : Silvain Ohl
    Régie lumière et construction : Manuel Majastre
    Régie générale et régie plateau : Éric Grenot

    Dans un espace forain circulaire, au plus proche du public qui peut saisir le moindre de ses souffles ou la plus infime tension de son corps, Jeanne Mordoj regarde en face l’étrangeté tapie en l’être humain. Au centre de l’arène, elle exhibe son corps et ses voix (la voix libre du dehors et celle de la ventriloquie), nous raconte la fragilité des certitudes et la nécessaire transformation de l’être, car elle est gage de vie. Elle joue des ombres et des lumières, chausse sa tête d’un sac, y trace d’une main aveugle les contours d’un visage, apparaît et disparaît derrière des tulles troubles, voyage d’un état à un autre. Incroyable de présence, elle dessine ses paysages intérieurs. Lumières filtrantes, opacité, transparence, ombres et lueurs, tout suggère les changements dont le corps et l’âme sont les proies. Avec une grande délicatesse, l’artiste déploie un spectacle où l’indécision est érigée en principe moteur. Et que cela fait du bien d’avoir le droit de douter, dans ce monde efficace qui ne souffre ni vagabondage intérieur ni remise en question !

    Dans le spectacle vivant, Jeanne Mordoj suit son chemin en artiste indomptable. Créatrice et interprète de spectacles, elle avance aux lisières du théâtre et des arts du cirque, en zigzag sur la ligne du convenu et du raisonnable. Contorsionniste et jongleuse, elle est aussi ventriloque et autrice de spectacles grattants dans lesquels sa présence charnelle déroute et jette le trouble.

    Production : compagnie BAL. Coproduction : Cirque-Théâtre d’Elbeuf, pôle national des arts du cirque de Normandie, Les Subsistances, laboratoire international de recherche artistique – Lyon, Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon, Tandem, scène nationale – Douai, Le Carré, scène nationale du pays de Château-Gontier, Le Carré Magique, Pôle National des arts et du cirque en Bretagne – Lannion Trégor. Avec le soutien du Cube / cie La Belle Meunière – Hérisson, de l’Académie Fratellini, centre d’art et de formation aux arts du cirque, du Plus Petit Cirque du Monde – Bagneux, de Crying out Loud – Londres (GB) et de la Ville de Besançon, du Département du Doubs, de la région Bourgogne-Franche-Comté , de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté au titre de l’aide au projet et du Ministère de la Culture – commission nationale d’aide à la création pour les arts du cirque.
    La compagnie BAL est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Bourgogne-Franche Comté. Photo : Géraldine Aresteanu

  • 6,  Actions Artistiques,  Cirque,  Danse,  MARS,  Spectacles,  Tout public

    PRESS

    Compagnie Dernière Minute

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MARDI 9 MARS À 20H

    DANSE / CIRQUE
    DURÉE : 1H
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Conception, scénographie, chorégraphie et interprétation : Pierre Rigal
    Constructeur, éclairagiste, machiniste : Frédéric Stoll
    Musique originale en direct : Nihil Bordures
    Assistante à la chorégraphie : Mélanie Chartreux
    Mise en production : Sophie Schneider

    Il porte un complet sombre, veston impeccablement repassé. Il a beau faire les pieds au mur, se tordre en tous sens, tenir l’équilibre sur les mains, s’arc-bouter sur les cloisons, s’étirer de tout son long, vibrer ou s’électrifier au son live d’une guitare électrique, rien n’y fait : le cube dans lequel il évolue se referme peu à peu. L’espace se rétrécit inexorablement. La vision est prenante et elle convoque le pire de nos cauchemars. Celui d’un enfermement contre lequel nos poings, tambourinant sur les parois, s’avèrent impuissants.

    Dans ce spectacle saisissant à nul autre pareil, entre danse et performance circassienne, Pierre Rigal peint des tableaux oniriques. Individu-produit, dandy inquiétant, businessman moderne dans son immense banalité, il est mu par l’enchaînement standardisé de ses propres automatismes, mais aussi par les rouages d’une surface vitale de plus en plus restreinte. L’homme pétri de ses contradictions s’enlise dans une impasse, captif de quatre murs, espace mental oppressant, ou sublime projection. Il lutte contre les éléments et se fait le démiurge d’une scène où tout est à réinventer.

    « Press, pièce créée à Londres et bardée à l’époque de quatre étoiles dans le Guardian, et cinq dans Time Out, a aujourd’hui fait le tour de la planète. Ce solo bien nommé concentre sur sa petite surface de multiples problématiques, tout en restant un moment fascinant de bout en bout. » 
    Télérama

    « Dans une chorégraphie virtuose, c’est toute la tragédie d’un homme aux prises avec un quotidien écrasant ou trop étroit qui se joue ici. Le spectacle est formidable d’invention. On y court ! »
    Le Figaro

    Production : Compagnie Dernière Minute, Gate theatre London. Coproduction : Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre Garonne – Toulouse avec le soutien de la DRAC Midi-Pyrénées, de la Ville de Toulouse, de la Région Midi-Pyrénées, du Conseil Départemental de la Haute-Garonne et de la convention Cultures france / Ville de Toulouse.
    La compagnie dernière minute est subventionnée au titre de l’aide au conventionnement par le Ministère de la Culture et de la Communication / Préfecture de la région Occitanie, la Région Occitanie et la Ville de Toulouse. Photo : Frédéric Stoll

  • 5,  Cirque,  JAN-FEV,  Performance,  Spectacles,  Théâtre

    BURNING (je ne mourus pas et pourtant nulle vie ne demeura)

    L’Habeas Corpus Compagnie

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 4 FÉVRIER À 20H

    CIRQUE
    DURÉE : 55 MIN
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Un spectacle de et par : Julien Fournier
    Texte en voix off (écrit et interprété) : Laurence Vielle
    Création vidéo : Yannick Jacquet
    Création sonore : Raphaël Dodemont
    Création lumière : Arié Van Egmond
    Conception maquettes et scénographie : Julien Fournier
    Construction scénographie : Atelier Rododb
    Régie lumière et vidéo : Emma Laroche, Gaspar Schelck
    Régie son : Raphaël Dodemont, Antoine Delagoutte, Brice Agnès, Fred Miclet

    Objet scénique singulier, Burning est à la fois du cirque documentaire – performant et politique – et de la poésie chorégraphique : un remarquable travail de corps, de voix et d’esprit qui témoigne de la façon insidieuse avec laquelle s’installe la souffrance au travail.

    Pris au piège dans l’espace de la représentation, un personnage évolue, contraint par son environnement. Il tente de rester assis ou debout, d’aligner des cartons, en prise avec un espace où tout bascule, effaçant petit à petit un possible horizon. En parallèle, la voix off de Laurence Vielle égrène les mots d’une lente combustion intérieure : essoufflement, rythmes sans répit, fragments de témoignages…  Ici le corps évolue en résonance avec les propos, l’acte acrobatique se fond au langage vidéo. Graphiques, pourcentages, témoignages et corps malmené dépeignent un monde du travail, du rendement et de la surconsommation malade, où l’homme est devenu marchandise, où le sens a été perdu.

    « Julien Fournier concrétise en mouvement l’écroulement physique et moral d’une bonne partie de notre population. Un spectacle en forme d’alerte, comme une invitation à remettre de l’ordre dans nos priorités. »
    Cirq’en Capitale, Catherine Makereel

    Production : L’Habeas Corpus Compagnie.
    Avec l’aide à la création du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie Bruxelles. Avec le soutien de l’Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette), de la compagnie FERIA MUSICA (BE), du Centre culturel du Brabant wallon (BE), de la Roseraie (BE), du Théâtre des Doms, du Service public francophone bruxellois (BE) et de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles (BE)
    Accueil en résidence La Roseraie (BE), l’Espace Catastrophe – centre international de création des Arts du Cirque (BE), le Centre culturel du Brabant wallon (BE), Latitude 50 – Pôle des Arts du Cirque et de la Rue (BE), La Vénerie – Centre culturel de Watermael-Boitsfort (BE), Columban – Espace de Cultures (BE), l’Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette). Photo : Jérémy Javierre / Hubert Amiel

  • 4,  Cirque,  Jeune Public,  Performance,  REPORT 19/20,  Spectacles,  Tout public

    NAWAK

    Wilmer Marquez / Compagnie El Nucleo

    JEUDI 14 JANVIER À 18H15
    VENDREDI 15 JANVIER À 10H ET 14H15

    CIRQUE
    DURÉE : 45 MIN
    TARIF : 5€ / 7€ / 8€ / SCOLAIRE
    DÈS 8 ANS

    REPORT SAISON 19/20

    Avec : Diego Ruiz Moreno, Camille Detruchis et Wilmer Marquez
    Écriture et mise en scène : Wilmer Marquez

    Ce que je vois est-il bien réel ?
    Qui sont-ils ? Garçons ou filles ?
    Y a-t-il une histoire ?
    Est-ce que c’est beau ?
    Je ne comprends rien… C’est normal ?

    Et si on arrêtait de se poser continuellement des questions, pour vivre l’instant présent en acceptant de se faire surprendre ? Et si on se laissait juste faire par son imaginaire ?

    Nawak, c’est drôle et intrigant en même temps ; c’est onirique et concret aussi… La nouvelle création de la compagnie El Nucleo s’appuie sur ces clichés qu’on énonce, sans même s’en apercevoir. Notre vision du monde ne serait-elle pas, dès le plus jeune âge, façonnée par le conditionnement de nos pensées ?

    Spectacle autoproduit par la Cie El Nucleo. Coproduit par les Ateliers Médicis de Clichy-sous-Bois. Avec le soutien des Trois T-Châtellerault et la Ville de Bernay. La compagnie est soutenue par la Région Normandie pour l’ensemble de ses activités.
    Photo : Sylvain Frappat

  • 3,  Cirque,  NOV-DEC,  REPORT 19/20,  Spectacles,  Tout public

    PARBLEU !

    Atelier Lefeuvre & André

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 10 DÉCEMBRE À 20H

    CIRQUE
    DURÉE : 1H
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    REPORT SAISON 19/20

    Conception et interprétation : Didier André et Jean-Paul Lefeuvre
    Lumières : Philippe Bouvet

    Voilà bientôt vingt ans qu’ils se tirent le maillot avec une complicité toujours plus naturelle. Au fil du temps, Jean-Paul Lefeuvre et Didier André ont affirmé leur attachement à une forme d’artisanat laborieux et modeste, faisant d’eux les adeptes d’une sorte de “slow cirque”.

    Parbleu ! leur nouveau spectacle, aspire à un minimalisme qui met en scène l’esprit même de cet artisanat. Exploitant jusqu’au trognon des accessoires trouvés au fond de leur atelier (planche, truelle, boule de pétanque ou masse de chantier), ils détournent ces ustensiles d’apparence banale avec une dextérité méticuleuse. Le cercle n’étant plus leur rayon, ils évoluent désormais dans un rectangle dont le règlement intérieur est celui du bac à sable : toutes les fantaisies sont permises, à condition qu’elles s’incarnent avec application. Leur jeu dépouillé contribue à créer un univers où l’inutilité le dispute au dérisoire, où l’absurde s’étire jusqu’au rire, pour que, finalement, la poésie apparaisse comme le dénominateur commun de tous leurs vains efforts…

    Coproduction : Scène nationale de l’Essonne Agora-Desnos
    Avec le concours financier du Département de l’Essonne. Avec le soutien du Théâtre d’Auxerre, du Teatro Dimitri de Verscio (CH) et du Forman Brothers Theatre (CZ). Avec la complicité de La Grenouillère de La Madeleine-sous-Montreuil
    Photo : Didier André / Matthieu Hagene

  • 0,1,2,  2,  Cirque,  Danse,  Performance,  Spectacles,  Tout public

    DIKTAT

    Compagnie Juglair

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 5 NOVEMBRE À 20H

    CIRQUE
    DURÉE : 1H
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Autrice et interprète : Sandrine Juglair
    Regards : Jean-Benoît Mollet, Claire Dosso, Jean-Charles Gaume, Cédric Paga
    Création sonore : Lucas Barbier
    Création lumière : Étienne Charles
    Régie lumière : Nicolas Joubaud / Étienne Charles (en alternance)
    Construction et accessoires : Lucile Réguerre et Marie Grosdidier
    Costumes : Solenne Capmas
    Production, diffusion, administration : AY-ROOP

    Seule en scène, une femme au centre de tous les regards se prépare à affronter et séduire les spectateurs venus l’observer. Tour à tour charmeuse fatale, chanteuse lyrique, comédienne, boxeuse virile, elle jongle entre séduction et répulsion. Axe central, son mât chinois devient tout à la fois la montagne de Sisyphe, une barre de strip-teaseuse, un symbole de virilité ou un poteau d’exécution… Qu’elle l’escalade en talons ou s’y réfugie peau contre fer, il est son exutoire, son dernier appui. L’acrobate lutte entre le besoin constant de plaire, son désir de reconnaissance et sa résistance aux normes. Est-il possible d’exister sans attirer l’attention sur soi ? Soliloque intime, one-woman show inclassable entre pièce de cirque et tragi-comédie vertigineuse, Diktat est un hymne à la liberté. Un spectacle désopilant et total !

    « En provoquant le cliché pour le détourner dès qu’il s’installe, en créant des images et des situations sans arrêt trouées et brusquement désamorcées, la circassienne prend chaque spectateur en flagrant délit de ses propres conditionnements. Avec une virtuosité qui va bien plus loin que celle de l’acrobate sur son mât, pourtant déjà remarquable. »
    Le Clou dans la Planche

    « Voici la révélation d’une actrice virtuose, sensuelle dans sa parodie de la sensualité, qui engage sa parole et son corps, de la lumière de la scène à l’obscurité des gradins. Un simple geste suffit à faire exploser les limites,
    avec humour. »
    La Dépêche

    Co-productions, aides et soutiens : Réseau CIEL / TRIO…S, Scène de territoire pour les arts de la piste – Inzinzac-Lochrist / Archaos, Pôle National Cirque Méditerranée – Marseille / Le Prato, Pôle National des Arts du Cirque – Lille / Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie – La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf / Cirque Jules Verne, Pôle National des Arts du Cirque – Amiens / Transversales, Scène conventionnée – Verdun / Cirqueon – Prague (CZ) / Cirk’Eole – Montigny-lès-Metz / La Cascade, Pôle National des Arts du Cirque – Ardèche / La Verrerie, Pôle National des Arts du Cirque Occitanie – Alès / CIRCa, Pôle National des Arts du Cirque – Auch / Espace Périphérique – Paris – Parc de la Villette / Tandem Scène Nationale / Les Subsistances – Lyon / Regards et Mouvements – Hostellerie de Pontempeyrat / La Grainerie, Fabrique des Arts du cirque – Balma / Le Château de Monthelon – Montréal / Théâtre le Monfort – Paris.
    DIKTAT a obtenu la Bourse d’aide à l’écriture de la fondation Beaumarchais / SACD et est lauréat CircusNext 2016.
    Remerciements : C. Bouffartigue, MC, Gilles, J. et L. Juglair, JM Guy, M. Collé, C. Vairet, S. Morin, H. Lorenzen, D. Bettenfeld, C. Derrouaz, L. Manganelli et V. Tasevski. Photo : Claire Dosso / Enrico Bartollucci / Milan Szypura