Spectacles,  Théâtre,  Tout public

SÉISME

Duncan Macmillan / Cie Théâtre du Prisme

THÉÂTRE
MARDI 17 MARS – 20H
DURÉE : 1H20
TARIF B

Première création française du texte de Duncan Macmillan
Mise en scène et scénographie : Arnaud Anckaert
Traduction : Séverine Magois
Avec Shams El Karoui et Maxime Guyon
Scénographie : Arnaud Anckaert et Olivier Floury
Musique : Maxence Vandevelde          
Construction : Alex Herman
Collaboration costumes : Alexandra Charles
Codirectrice : Capucine Lange
Administration : Mathilde Bouvier, Christine Sénéchal
Diffusion et accompagnement : Camille Bard (2C2B Prod), Matthias Bailleux

Portés par l’envie de faire un enfant, F et H, un couple ordinaire, s’interrogent et retracent leur histoire. Comment imaginer donner la vie dans ce monde où les questions liées au terrorisme, à la guerre, à l’écologie, engendrent pression et peur de l’avenir ? Comment devenir parents et rester un couple ? Comment ne pas transmettre ce que l’on a de pire en nous ? On retrouve dans Séisme la « patte exigeante » du metteur en scène Arnaud Anckaert, que nous avions accueilli la saison dernière avec Constellations : ici chaque expression, regard ou intonation est juste, tranchant, à vif. Shams El Karoui et Maxime Guyon sont ce couple, qui s’affronte autour d’un enfant et s’amuse du quotidien avec un humour féroce, salutaire et indispensable. Avec rien, un fond blanc et des mots, ils construisent leur vie et bien plus largement, des existences multiples, démultipliées. Tant F et H, ce couple qui n’a justement pas de nom, peut sembler ordinaire, banal : deux personnes imparfaites, mais profondément humaines…
Duncan Macmillan nous livre une histoire d’amour brutalement honnête, audacieuse et actuelle. Avec tout ce qui fait le sel des textes anglo-saxons – humour, vitalité et efficacité dans la forme – il donne la parole à une génération pour qui l’incertitude est un mode de vie.

« Deux comédiens brillants pour une histoire vieille comme le monde, la traversée d’une vie, pas toujours paisible, mais si passionnée. C’est follement drôle et si sensible ». L’Humanité, Gérald Rossi

« Vif, drôle, touchant, ce dialogue est mené sur un ton faussement quotidien par deux comédiens délicieusement complices qui, par-delà les jeux du langage et du théâtre, nous ramènent à nous-mêmes. C’est beau comme une tempête de sentiments humains aux flux et reflux incessants contrariés ».  La Croix, Didier Méreuze

Production : Compagnie Théâtre du prisme, Arnaud Anckaert et Capucine Lange / Coproduction : La Ferme d’en Haut, Villeneuve d’Ascq, Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains (Suisse)   
Accueil en résidence :La Comédie de Béthune CDN Hauts-de-France ; La Médiathèque La Corderie, Marcq-en-Barœul ; Le Grand Bleu Lille. Soutien : Prise Directe, la SPEDIDAM
La Cie Théâtre du prisme est conventionnée par Le Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Hauts-de-France, Le Conseil Régional Hauts-de-France. Soutenue par le Département du Pas-de-Calais au titre de l’implantation, Le Département du Nord, La Ville de Villeneuve d’Ascq. Cie associée au Théâtre Jacques Carat – Cachan. L’auteur est représenté dans les pays de langue française par l’Agence R&R, Renauld and Richardson, Paris, en accord avec l’Agence Casarotto Ramsay & Associates Ltd, London. Pièce traduite avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale. Lungs (titre original de la pièce), commande de la compagnie Paines Plough, a été créée à Sheffield en octobre 2011, dans une mise en scène de George Perrin.