• 8,  AVR-MAI,  Cirque,  Danse,  Performance,  Spectacles,  Tout public

    I WOKE UP IN MOTION

    Collectif Porte27

    CIRQUE / VIDÉO / MUSIQUE
    MARDI 12 MAI – 20H
    DURÉE : 1H
    TARIF : B

    Création
    Écriture, images et corps : Vasil Tasevski
    Lumières : Elsa Revol
    Musique, interprétation : Julien Chamla, Marco Quaresimin, Lawrence Williams
    Son : Alexis Auffray
    Aide à l’écriture, poésie : Marion Collé
    Stylisme : Aurore Thibout
    Regard chorégraphique : Élodie Sicard
    Dessin : Suzanne Sebö
    Programmation : Etienne Landon
    Administration : Anne Delépine
    Production : Triptyque Production / Marie Pluchart

    Pièce de cirque croisant arts plastiques, danse, vidéo et musique improvisée, I woke up in motion tente de répondre à cette question : comment rendre palpable le sentiment d’errance, indissociable du désir d’un ailleurs et d’une confrontation à un présent ? Sur le plateau, un homme chemine, irrésistiblement attiré par une issue pourtant incertaine. Tantôt en proie à l’angoisse, ou submergé par de soudaines bouffées d’espoir, il ne cesse d’avancer. Il tourne, s’élance, plonge en lui-même, ralentit, accélère, se perd, se retrouve, broie ses souvenirs, se tend vers son but, s’étale, vaincu, se relève, blême, s’arme de courage, vainqueur, cache ses pleurs, rit… Il se dégage du passé et va de l’avant, leste, toujours en vie.

    « Il n’en finit pas de migrer. Plus il avance, plus la route s’étire.
    Le temps s’étend, le présent se dissocie peu à peu du but.
    Le but s’éloigne et alors, le présent envahit tout.
    Il part, et ça fait dix ans qu’il n’arrive pas à arriver. Sa vie s’efface. C’est quoi « être vivant », lorsqu’on erre à l’infini ? »

    Extraits et interview avec Vasil Tasevski

    Production : Porte27 / Coproductions : Théâtre de la Madeleine (Troyes) ; Festival des 7collines (Saint-Etienne) ; AY ROOP (Rennes), le manège-scène nationale, Reims ; Espace Périphérique –EPPGHV La Villette (Paris), Cirque Jules Verne (Amiens), Centre Pablo Picasso (Homécourt)
    Partenaires et résidences : Espace Périphérique (Mairie de Paris, Parc de la Villette) ; Lyncéus Festival, Binic ; AY-ROOP, scène de territoire pour les arts de la piste, Rennes ; Cirque Jules Verne, Pôle cirque d’Amiens ; Centre Pablo Picasso, Homécourt. Avec le soutien de Latitude 50 – Pôle des arts du cirque et de la rue (Marchin, Belgique). Avec le soutien de la DRAC Grand Est au titre de l’aide aux compagnies conventionnées et de la Région Grand Est au titre de l’aide à la résidence triennale.
    Le Collectif Porte27 est associé au Nouveau Relax, scène conventionnée de Chaumont pour la saison 2019/2020, au Centre Pablo Picasso scène conventionnée (Homécourt) et à Cirk’Eole (Montigny-les-Metz) de 2019 à 2022.

  • 7,  AVR-MAI,  Cirque,  Performance,  Spectacles,  Tout public

    PARBLEU !

    Atelier Lefeuvre & André

    CIRQUE
    MERCREDI 29 AVRIL – 20H
    DURÉE : 1H
    TARIF B

    Création
    Conception et interprétation : Didier André et Jean-Paul Lefeuvre
    Lumières : Philippe Bouvet

    Voilà bientôt vingt ans qu’ils se tirent le maillot avec une complicité toujours plus naturelle. Au fil du temps, Jean-Paul Lefeuvre et Didier André ont affirmé leur attachement à une forme d’artisanat laborieux et modeste, faisant d’eux les adeptes d’une sorte de “slow cirque”.

    Parbleu ! leur nouveau spectacle, aspire à un minimalisme qui met en scène l’esprit même de cet artisanat. Exploitant jusqu’au trognon des accessoires trouvés au fond de leur atelier (planche, truelle, boule de pétanque ou masse de chantier), ils détournent ces ustensiles d’apparence banale avec une dextérité méticuleuse.

    Le cercle n’étant plus leur rayon, ils évoluent désormais dans un rectangle dont le règlement intérieur est celui du bac à sable : toutes les fantaisies sont permises, à condition qu’elles s’incarnent avec application. Leur jeu dépouillé contribue à créer un univers où l’inutilité le dispute au dérisoire, où l’absurde s’étire jusqu’au rire, pour que, finalement, la poésie apparaisse comme le dénominateur commun de tous leurs vains efforts…

    Carte postale vidéo du travail en cours !

    Coproduction : Scène nationale de l’Essonne Agora-Desnos
    Avec le concours financier du Département de l’Essonne. Avec le soutien du Théâtre d’Auxerre, du Teatro Dimitri de Verscio (CH) et du Forman Brothers Theatre (CZ). Avec la complicité de La Grenouillère de La Madeleine-sous-Montreuil

  • 5,  JAN-FEV,  Performance,  Spectacles,  Théâtre

    CENT MÈTRES PAPILLON

    Maxime Taffanel / Collectif Colette

    THÉÂTRE
    MARDI 4 FÉVRIER – 20H
    DURÉE : 1H
    TARIF B

    Idée originale, texte et interprétation : Maxime Taffanel
    Adaptation et mise en scène : Nelly Pulicani
    Création musicale : Maxence Vandevelde
    Lumières : Pascal Noel
    Conseils costumes : Elsa Bourdin
    Administration : Léa Fort
    Diffusion : Scène 2, Séverine André Liebaut

    Cent Mètres Papillon raconte l’histoire de Larie, un adolescent passionné de natation. Il nage et suit le courant en quête de sensations, d’intensité et de vertiges. L’apprentissage de la « culbute », la découverte de la glisse, son rapport avec l’eau, l’entrainement et ses violences, la compétition et l’étrangeté de ses rituels, les courses, les défaites, les remises en question, le chant des sirènes… 
    À partir de son expérience personnelle, Maxime Taffanel livre un témoignage d’une intensité rare, où l’on navigue à sa suite entre rire et émotion. Car avant de devenir comédien, il nageait du matin au soir avec pour unique objectif, les championnats de France. Sur scène surgissent des personnages inattendus, burlesques, imprévisibles. Et l’univers aquatique qui avait privé le champion de parole devient mise en jeu d’une parole en mouvement. Beauté du geste et des mots, partition théâtrale minutieusement construite : sans aucun artifice et avec une sincérité consternante, Maxime nous emporte dans son aventure passionnante et réussit à nous émouvoir…

    « La performance de l’acteur, la chorégraphie et la musicalité des gestes du nageur donnent une vérité troublante, burlesque aussi, à cette ode à l’effort jouée en 60 min chrono. Voici un monologue aquatique magnifiquement interprété ! ».
    Télérama, Thierry Voisin

    « Étonnant et réjouissant ! Tout y est juste et poétique : une bulle de bonheur ».
    L’Equipe.

    Teaser Cent mètres papillon – Maxime Taffanel

    Production : Collectif Colette / Coproduction : Comédie de Picardie, Amiens Avec le soutien de L’ENSAD LR (École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier) et de la SPEDIDAM. Spectacle accueilli en résidence à la Corpus Fabrique, au Clos Sauvage, au Théâtre de L’Opprimé et au Théâtre de Vanves.