• 8,  Cirque,  Danse,  MAI,  Performance,  REPORT 19/20,  Spectacles,  Tout public

    I WOKE UP IN MOTION

    Collectif Porte27

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MERCREDI 19 MAI À 20H

    CIRQUE / VIDÉO / MUSIQUE
    DURÉE : 1H
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€
    CRÉATION

    REPORT SAISON 19/20

    Écriture, images et corps : Vasil Tasevski
    Lumières : Elsa Revol
    Musique, interprétation : Julien Chamla, Marco Quaresimin, Lawrence Williams
    Son : Alexis Auffray
    Aide à l’écriture, poésie : Marion Collé
    Stylisme : Aurore Thibout
    Regard chorégraphique : Élodie Sicard
    Dessin : Suzanne Sebö
    Programmation : Étienne Landon
    Administration : Anne Delépine
    Production : Triptyque Production / Marie Pluchart

    Pièce de cirque croisant arts plastiques, danse, vidéo et musique improvisée, I woke up in motion tente de répondre à cette question : comment rendre palpable le sentiment d’errance, indissociable du désir d’un ailleurs et d’une confrontation à un présent ?

    Sur le plateau, un homme chemine, irrésistiblement attiré par une issue pourtant incertaine. Tantôt en proie à l’angoisse, ou submergé par de soudaines bouffées d’espoir, il ne cesse d’avancer. Il tourne, s’élance, plonge en lui-même, ralentit, accélère, se perd, se retrouve, broie ses souvenirs, se tend vers son but, s’étale, vaincu, se relève, blême, s’arme de courage, vainqueur, cache ses pleurs, rit… Il se dégage du passé et va de l’avant, leste, toujours en vie.

    « Il n’en finit pas de migrer. Plus il avance, plus la route s’étire.
    Le temps s’étend, le présent se dissocie peu à peu du but.
    Le but s’éloigne et alors, le présent envahit tout.
    Il part, et ça fait dix ans qu’il n’arrive pas à arriver. Sa vie s’efface.
    C’est quoi « être vivant », lorsqu’on erre à l’infini ? »

    Production : Porte27. Coproductions : Théâtre de la Madeleine (Troyes) ; Festival des 7 collines (Saint-Etienne) ; AY ROOP (Rennes), le Manège-Scène nationale, Reims ; Espace Périphérique –EPPGHV La Villette (Paris), Cirque Jules Verne (Amiens), Centre Pablo Picasso (Homécourt).
    Partenaires et résidences : Espace Périphérique (Mairie de Paris, Parc de la Villette) ; Lyncéus Festival, Binic ; AY-ROOP, scène de territoire pour les arts de la piste, Rennes ; Cirque Jules Verne, Pôle cirque d’Amiens ; Centre Pablo Picasso, Homécourt. Avec le soutien de Latitude 50 – Pôle des arts du cirque et de la rue (Marchin, Belgique), de la DRAC Grand Est au titre de l’aide aux compagnies conventionnées et de la Région Grand Est au titre de l’aide à la résidence triennale.
    Le Collectif Porte27 est associé au Nouveau Relax, scène conventionnée de Chaumont pour la saison 2020/2021et au Centre Pablo Picasso scène conventionnée (Homécourt) et à Cirk’Eole (Montigny-les-Metz) de 2019 à 2022. Photo : Vasil Tasevski

  • 7,  AVRIL,  Danse,  Performance,  Spectacles,  Tout public

    LA MÉMOIRE DE L’EAU

    Compagnie Pernette

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MERCREDI 21 AVRIL À 20H

    DANSE
    DURÉE : 1H ENVIRON
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Dans une piscine de Chaumont (précisée ultérieurement)
    CRÉATION

    Avec : Léa Darrault, Jessie-Lou Lamy-Chappuis, Claire Malchrowicz, Anita Mauro
    Chorégraphie : Nathalie Pernette
    Assistanat : Regina Meier
    Création lumières : Catherine Chavériat
    Création musique : Franck Gervais
    Costumes : Fabienne Desflèches
    Direction technique : Stephane Magnin
    Ensemblier / recherche scénographique : David Eichenberger

    Élément trouble et double, tout à la fois sombre et limpide, douce et furieuse, maternelle et mortelle, joueuse et ténébreuse, peuplée d’êtres fantastiques, réels ou imaginaires : l’eau fascine. C’est un magnifique réservoir d’images poétiques, de souvenirs enfouis, d’histoires partagées et de reflets de notre intimité. La Mémoire de l’eau se conçoit comme une rêverie chorégraphique, un voyage réel ou imaginaire fouillant à la fois la part sombre, légère et ludique de cet indispensable élément.

    « Plonger et resurgir, disparaître lentement, travailler à la beauté d’une presque immobilité et à la flottaison, troubler d’un geste le miroir de la surface, traverser d’une rive à l’autre, se noyer ou glisser au fil de l’eau à la manière d’Ophélie. Chercher le geste liquide, lisse et coulant, l’extrême fluidité d’une danse. À l’inverse, tenter un corps secoué de l’énergie de la tempête, du tourbillon, se perdant dans des courants contraires imaginaires. Organiser ricochets, clapotis, giclées et plongeons en une joyeuse partition. Toucher à la caresse, à la relation sensuelle des eaux et des corps. S’inspirer des êtres fantastiques nés de l’eau : sirènes, dragons des eaux, monstres marins translucides des grands fonds, ondines, nixes, nymphes secrètes, séductrices et dangereuses… » Nathalie Pernette

    Productions : Association NA/Compagnie Pernette ; Les 2 Scènes – Scène nationale de Besançon ; Le Théâtre – Scène nationale de Saint-Nazaire ; Théâtre d’Auxerre – résidence en milieu scolaire ; DRAC Bourgogne-Franche-Comté – résidences territoriales en milieu scolaire ; Le Moulin Fondu – CNAREP de Garges-les-Gonesse, Les Ateliers Frappaz – CNAREP de Villeurbanne ; Atelier 231 – CNAREP de Sotteville-lès-Rouen ; Sur le pont – CNAREP de La Rochelle ; La Coopérative 2R2C ; Eclat(s) de rue – Saison des Arts de la rue de Caen. (coproductions en cours)
    Avec le soutien du Conseil Départemental du Doubs et de la Ville de Besançon. Photo : Melune

  • 7,  AVRIL,  Danse,  Jeune Public,  Performance,  Spectacles

    ANIMALE

    Compagnie Pernette

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    MARDI 20 AVRIL À 10H ET 18H15
    JEUDI 22 AVRIL À 10H ET 14H15

    DANSE
    DURÉE : 30 MIN
    TARIF : 5€ / 7€ / 8€ / SCOLAIRE
    DÈS 3 ANS

    Chorégraphie et interprétation : Nathalie Pernette
    Assistanat : Regina Meier
    Lumières : Caroline Nguyen
    Costumes : Nadia Genez
    Musique : Franck Gervais
    Régie : Catherine Chavériat

    Dans un enclos de plexiglas, Nathalie Pernette danse vêtue d’une combinaison noire. Une souris sur son épaule, elle entame un improbable duo. Elle est bientôt rejointe par le reste de la colonie, soit cinquante rongeurs qui courent, cherchent une issue, explorent ses mouvements. Quelque chose de magique se passe, un apprivoisement mutuel.  La rencontre improbable combine une part de hasard et une connaissance approfondie de la nature de ces petits mammifères, qui font partie des plus anciens de la planète. Leur sensibilité aux sons, aux mouvements, aux lumières comme au corps étranger sont à l’origine de cette incroyable partition dansée. Exercice périlleux d’écoute et d’interaction, ce travail nous questionne sur notre place d’homme au milieu du monde animal.…
    Oserez-vous entrer dans le palais du Maître des rongeurs ?

    Production : Association NA/Compagnie Pernette ; Le Théâtre – Scène nationale de Mâcon, L’Arche de Bethoncourt ; MA Scène nationale du Pays de Montbéliard.
    La compagnie est aidée par le Ministère de la Culture et de la Communication, la DRAC de Bourgogne-Franche-Comté, au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique conventionnée et Atelier de Fabrique Artistique, la Ville de Besançon, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et le Conseil départemental du Doubs. Photo : Claude Journu et Stephan Girard

  • 5,  Cirque,  JAN-FEV,  Performance,  Spectacles,  Théâtre

    BURNING (je ne mourus pas et pourtant nulle vie ne demeura)

    L’Habeas Corpus Compagnie

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 4 FÉVRIER À 20H

    CIRQUE
    DURÉE : 55 MIN
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Un spectacle de et par : Julien Fournier
    Texte en voix off (écrit et interprété) : Laurence Vielle
    Création vidéo : Yannick Jacquet
    Création sonore : Raphaël Dodemont
    Création lumière : Arié Van Egmond
    Conception maquettes et scénographie : Julien Fournier
    Construction scénographie : Atelier Rododb
    Régie lumière et vidéo : Emma Laroche, Gaspar Schelck
    Régie son : Raphaël Dodemont, Antoine Delagoutte, Brice Agnès, Fred Miclet

    Objet scénique singulier, Burning est à la fois du cirque documentaire – performant et politique – et de la poésie chorégraphique : un remarquable travail de corps, de voix et d’esprit qui témoigne de la façon insidieuse avec laquelle s’installe la souffrance au travail.

    Pris au piège dans l’espace de la représentation, un personnage évolue, contraint par son environnement. Il tente de rester assis ou debout, d’aligner des cartons, en prise avec un espace où tout bascule, effaçant petit à petit un possible horizon. En parallèle, la voix off de Laurence Vielle égrène les mots d’une lente combustion intérieure : essoufflement, rythmes sans répit, fragments de témoignages…  Ici le corps évolue en résonance avec les propos, l’acte acrobatique se fond au langage vidéo. Graphiques, pourcentages, témoignages et corps malmené dépeignent un monde du travail, du rendement et de la surconsommation malade, où l’homme est devenu marchandise, où le sens a été perdu.

    « Julien Fournier concrétise en mouvement l’écroulement physique et moral d’une bonne partie de notre population. Un spectacle en forme d’alerte, comme une invitation à remettre de l’ordre dans nos priorités. »
    Cirq’en Capitale, Catherine Makereel

    Production : L’Habeas Corpus Compagnie.
    Avec l’aide à la création du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie Bruxelles. Avec le soutien de l’Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette), de la compagnie FERIA MUSICA (BE), du Centre culturel du Brabant wallon (BE), de la Roseraie (BE), du Théâtre des Doms, du Service public francophone bruxellois (BE) et de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles (BE)
    Accueil en résidence La Roseraie (BE), l’Espace Catastrophe – centre international de création des Arts du Cirque (BE), le Centre culturel du Brabant wallon (BE), Latitude 50 – Pôle des Arts du Cirque et de la Rue (BE), La Vénerie – Centre culturel de Watermael-Boitsfort (BE), Columban – Espace de Cultures (BE), l’Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette). Photo : Jérémy Javierre / Hubert Amiel

  • 4,  Cirque,  Jeune Public,  Performance,  REPORT 19/20,  Spectacles,  Tout public

    NAWAK

    Wilmer Marquez / Compagnie El Nucleo

    JEUDI 14 JANVIER À 18H15
    VENDREDI 15 JANVIER À 10H ET 14H15

    CIRQUE
    DURÉE : 45 MIN
    TARIF : 5€ / 7€ / 8€ / SCOLAIRE
    DÈS 8 ANS

    REPORT SAISON 19/20

    Avec : Diego Ruiz Moreno, Camille Detruchis et Wilmer Marquez
    Écriture et mise en scène : Wilmer Marquez

    Ce que je vois est-il bien réel ?
    Qui sont-ils ? Garçons ou filles ?
    Y a-t-il une histoire ?
    Est-ce que c’est beau ?
    Je ne comprends rien… C’est normal ?

    Et si on arrêtait de se poser continuellement des questions, pour vivre l’instant présent en acceptant de se faire surprendre ? Et si on se laissait juste faire par son imaginaire ?

    Nawak, c’est drôle et intrigant en même temps ; c’est onirique et concret aussi… La nouvelle création de la compagnie El Nucleo s’appuie sur ces clichés qu’on énonce, sans même s’en apercevoir. Notre vision du monde ne serait-elle pas, dès le plus jeune âge, façonnée par le conditionnement de nos pensées ?

    Spectacle autoproduit par la Cie El Nucleo. Coproduit par les Ateliers Médicis de Clichy-sous-Bois. Avec le soutien des Trois T-Châtellerault et la Ville de Bernay. La compagnie est soutenue par la Région Normandie pour l’ensemble de ses activités.
    Photo : Sylvain Frappat

  • 0,1,2,  2,  Cirque,  Danse,  Performance,  Spectacles,  Tout public

    DIKTAT

    Compagnie Juglair

    previous arrow
    next arrow
    Slider

    JEUDI 5 NOVEMBRE À 20H

    CIRQUE
    DURÉE : 1H
    TARIF : 7€ / 12€ / 15€

    Autrice et interprète : Sandrine Juglair
    Regards : Jean-Benoît Mollet, Claire Dosso, Jean-Charles Gaume, Cédric Paga
    Création sonore : Lucas Barbier
    Création lumière : Étienne Charles
    Régie lumière : Nicolas Joubaud / Étienne Charles (en alternance)
    Construction et accessoires : Lucile Réguerre et Marie Grosdidier
    Costumes : Solenne Capmas
    Production, diffusion, administration : AY-ROOP

    Seule en scène, une femme au centre de tous les regards se prépare à affronter et séduire les spectateurs venus l’observer. Tour à tour charmeuse fatale, chanteuse lyrique, comédienne, boxeuse virile, elle jongle entre séduction et répulsion. Axe central, son mât chinois devient tout à la fois la montagne de Sisyphe, une barre de strip-teaseuse, un symbole de virilité ou un poteau d’exécution… Qu’elle l’escalade en talons ou s’y réfugie peau contre fer, il est son exutoire, son dernier appui. L’acrobate lutte entre le besoin constant de plaire, son désir de reconnaissance et sa résistance aux normes. Est-il possible d’exister sans attirer l’attention sur soi ? Soliloque intime, one-woman show inclassable entre pièce de cirque et tragi-comédie vertigineuse, Diktat est un hymne à la liberté. Un spectacle désopilant et total !

    « En provoquant le cliché pour le détourner dès qu’il s’installe, en créant des images et des situations sans arrêt trouées et brusquement désamorcées, la circassienne prend chaque spectateur en flagrant délit de ses propres conditionnements. Avec une virtuosité qui va bien plus loin que celle de l’acrobate sur son mât, pourtant déjà remarquable. »
    Le Clou dans la Planche

    « Voici la révélation d’une actrice virtuose, sensuelle dans sa parodie de la sensualité, qui engage sa parole et son corps, de la lumière de la scène à l’obscurité des gradins. Un simple geste suffit à faire exploser les limites,
    avec humour. »
    La Dépêche

    Co-productions, aides et soutiens : Réseau CIEL / TRIO…S, Scène de territoire pour les arts de la piste – Inzinzac-Lochrist / Archaos, Pôle National Cirque Méditerranée – Marseille / Le Prato, Pôle National des Arts du Cirque – Lille / Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie – La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf / Cirque Jules Verne, Pôle National des Arts du Cirque – Amiens / Transversales, Scène conventionnée – Verdun / Cirqueon – Prague (CZ) / Cirk’Eole – Montigny-lès-Metz / La Cascade, Pôle National des Arts du Cirque – Ardèche / La Verrerie, Pôle National des Arts du Cirque Occitanie – Alès / CIRCa, Pôle National des Arts du Cirque – Auch / Espace Périphérique – Paris – Parc de la Villette / Tandem Scène Nationale / Les Subsistances – Lyon / Regards et Mouvements – Hostellerie de Pontempeyrat / La Grainerie, Fabrique des Arts du cirque – Balma / Le Château de Monthelon – Montréal / Théâtre le Monfort – Paris.
    DIKTAT a obtenu la Bourse d’aide à l’écriture de la fondation Beaumarchais / SACD et est lauréat CircusNext 2016.
    Remerciements : C. Bouffartigue, MC, Gilles, J. et L. Juglair, JM Guy, M. Collé, C. Vairet, S. Morin, H. Lorenzen, D. Bettenfeld, C. Derrouaz, L. Manganelli et V. Tasevski. Photo : Claire Dosso / Enrico Bartollucci / Milan Szypura