• 8,  AVR-MAI,  Jeune Public,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    LA RIVIÈRE

    Denis Lachaud / Cie en attendant…

    THÉÂTRE
    MERCREDI 6 MAI – 20H
    JEUDI 7 MAI – 10H
    DURÉE : 1H15
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 11 ANS

    Texte : Denis Lachaud
    Avec Christophe Carassou, Thomas Debaene et Sylvain Pottiez 
    Mise en scène : Jean-Philippe Naas 
    Scénographie : Mathias Baudry
    Lumières : Nathalie Perrier 
    Costumes : Juliette Barbier
    Musique : Julie Rey
    Régie générale : Samuel Babouillard 
    Régie lumières : Benjamin crouigneau 
    Régie son : Christophe Pierron
    Production : Audrey Roger

    Trois frères entreprennent de vider leur maison de famille. Chacun trie ce qui lui semble souhaitable de jeter ou de garder. Et parmi les trésors anciens mis à jour, apparaissent des objets qui ravivent des souvenirs. La découverte d’une flûte fait rejaillir la légende du Joueur de flûte de Hamelin, que les parents racontaient le soir au coucher.

    À partir de ce souvenir, Alban, Émile et Olivier s’immergent dans leur propre intimité. Le récit de leur histoire se mêle au conte, car les questions qu’il soulève – en particulier le non-respect de la parole donnée et ses conséquences – résonnent avec le regard qu’ils portent sur leur enfance. Le temps des retrouvailles est alors l’occasion de faire un état des lieux de ce qui reste des années partagées en famille. Sur le ton de la confidence, les trois frères délivrent chacun leur parole. Et ce sont trois solitudes, trois visions du monde, fraternelles mais dissemblables qui apparaissent.

    Le metteur en scène Jean-Philippe Naas et l’auteur Denis Lachaud ont tissé ensemble cette histoire, née de leurs questionnements sur le plaisir de la lecture et la place du livre dans la construction de l’individu. Tout comme la flûte a sauvé ou condamné les enfants de Hamelin, une œuvre littéraire peut-elle impacter nos vies ?

    Teaser – La Rivière

    Coproduction : Dieppe Scène Nationale DSN Avec l’aide de la Ville de Dijon, du Conseil départemental de Côte d’Or, du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, de la DRAC Bourgogne Franche-Comté
    Avec le soutien du Nouveau Relax, scène conventionnée de Chaumont, de l’Agence culturelle Grand Est et du Théâtre Dijon Bourgogne, CDN

  • 6,  Cirque,  Jeune Public,  MARS,  Spectacles

    NAWAK

    Wilmer Marquez / Cie El Nucleo

    CIRQUE
    MARDI 31 MARS – 10H ET 14H15
    DURÉE : 45 MIN
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 8 ANS

    Création
    Écriture et mise en scène : Wilmer Marquez
    Avec : Diego Ruiz Moreno, Camille Detruchis, Wilmer Marquez

    Ce que je vois est-il bien réel ?
    Qui sont-ils ? Garçons ou filles ?
    Y a-t-il une histoire ?
    Est-ce que c’est beau ?
    Je ne comprends rien… C’est normal ?

    Et si on arrêtait de se poser continuellement des questions, pour vivre l’instant présent en acceptant de se faire surprendre ? Et si on se laissait juste faire par son imaginaire ?

    Nawak, c’est drôle et intrigant en même temps ; c’est onirique et concret aussi…

    La nouvelle création de la compagnie El Nucleo s’appuie sur ces clichés qu’on énonce, sans même s’en apercevoir. Notre vision du monde ne serait-elle pas, dès le plus jeune âge, façonnée par le conditionnement de nos pensées ?

    NAWAK – Cie El Nucleo

    Spectacle autoproduit par la Cie El Nucleo.Coproduit par les Ateliers Médicis de Clichy-sous-Bois. Avec le soutien des Trois T-Châtellerault et la Ville de Bernay. La compagnie est soutenue par la Région Normandie pour l’ensemble de ses activités.

  • 6,  Conte musical,  Jeune Public,  MARS,  Spectacles

    CHAQUE JOUR UNE PETITE VIE

    Cie Méli Mélodie

    THÉÂTRE MUSICAL
    JEUDI 19 ET VENDREDI 20 MARS – 9H ET 10H30
    SAMEDI 21 MARS – 11H
    DURÉE : 35 MIN
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 3 ANS

    Conception : Esther Thibault
    Composition et écriture : Esther Thibault et Sylvia Walowski
    Jeu : Esther Thibault et Sylvia Walowski
    Regard extérieur : Julie Minck
    Création lumières : Luc Souche
    Costumes : Sabine Armand
    Chargée de production : Gaëlle Mafart
    Avec Marion Guy et Esther Thibault ou Sylvia Walowski

    J’aime le jour de mon anniversaire, rallumer les bougies, souffler mille fois. J’aime les jours d’été, sentir le sable sous mes pieds. J’aime les jours d’école, quand arrive l’heure des mamans… Chacun d’entre nous se souvient de ces moments, plaisirs simples ou grands rituels de l’enfance.

    Au fil de petites histoires courtes, deux comédiennes les font revivre en chansons, dans une exploration sonore en français, japonais ou polonais, à la croisée des musiques traditionnelles et actuelles. La musicalité des mots, la texture des voix et la surprise des sons avivent les sensations et les émotions.

    Un spectacle sensible, délicat et intimiste où l’on se sent comme dans un cocon. Un condensé de saynètes tendres, d’instants présents, de rencontres, de partages…

    « Un univers musical harmonieux qui sait faire naître l’étincelle du sourire et le plaisir de l’émotion. » 
    Télérama Sortir, Françoise Sabatier-Morel

    Teaser – Chaque jour une petite vie

    Production : Compagnie Méli Mélodie / Co-production : Théâtre Antoine Vitez – Ivry, JM France, Paloma
    Résidences et soutiens : Eveil Artistique – Scène conventionnée pour le jeune public, Théâtre Jacques Cœur. Ce spectacle a reçu l’aide de la Spédidam et l’aide à la création de la Région Occitanie et de la Ville de Montpellier.  Il est soutenu par la Sacem. La compagnie est conventionnée par le département de l’Hérault

  • 6,  Actions Artistiques,  Conte musical,  JAN-FEV,  Jeune Public,  MARS,  Spectacles

    LOUISE

    Karin Serres / Cie La Tortue

    CONTE MUSICAL
    MERCREDI 11 MARS – 18H
    JEUDI 12 MARS – 10H ET 14H15
    DURÉE : 50 MIN
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 7 ANS

    Réécriture : Karin Serres, d’après sa pièce Louise Les ours
    Conception, récit, kora : Delphine Noly
    Mise en scène, dramaturgie : Anne Marcel
    Compositeur et musicien électroacoustique : Cristian Sotomayor
    Oreille extérieure : Jean-François Vrod
    Création lumière : Hervé Frichet
    Construction et scénographie : Claire Tavernier
    Costumes : Marion Rebmann
    Avec Delphine Noly, Cristian Sotomayor

    Louise vit au Canada avec sa grande sœur et son père. Un jour, surgit juste derrière elle un ours transparent, qui la suit jusque dans sa maison. Puis, peu à peu, c’est l’invasion : il y en a partout, derrière chaque habitant. Pas facile de convaincre, car le problème, c’est que Louise est la seule à les voir. Et dans le même temps, chaque nuit, la milice anti ours bien réelle, sillonne les rues de la ville, carabine au poing pour tuer ces bêtes étranges et magnifiques.

    Avec douceur et humour, Louise évoque cette période ténue entre l’enfance et l’adolescence, ce qu’on y perd et ce qu’on peut en garder. Aux sons cristallins d’une kora, une conteuse seule en scène nous transporte dans ce récit initiatique à la lisière du fantastique.

    Louise – Teaser

    Co-production : Ferme de Bel Ébat Théâtre de Guyancourt, MA scène nationale Pays de Montbéliard, Centre culturel Pablo Picasso de Homécourt, la Minoterie de Dijon.
    Avec le soutien de la DRAC Bourgogne-Franche Comté – Ministère de la culture et de la communication, du Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté, du Département du Doubs, de la Ville de Besançon, de la Ville de Drancy.
    Remerciements : La Friche Artistique de Besançon, Les 2 Scènes – Scène Nationale de Besançon, la Médiathèque Georges Brassens de Drancy, la Médiathèque Saint-Exupéry de Neuilly-sur-Marne Louise Les ours, K. Serres : Ed. L’école des loisirs

  • 4,  Actions Artistiques,  ARTS PLASTIQUES,  Danse,  Jeune Public,  Spectacles

    EN UN ÉCLAT

    DANSE / THÉÂTRE
    JEUDI 30 ET VENDREDI 31 JANVIER – 9H ET 10H30
    DURÉE : 35 MIN
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 2 ANS

    Conception et mise en scène : Laurance Henry
    Assistante chorégraphique : Pauline Maluski
    Interprétation : Françoise Bal Goetz, Jordan Malfoy
    Composition musique : Philippe Le Goff
    Assistant composition et arrangements : Fred Laugt
    Assistant mise en scène et lumières : Erik Mennesson
    Costumes : Sophie Hoarau
    Accessoires : Olivier Droux, Julie Runget
    Technique : Ronan Ménard, Pierre Bergan
    Chargée de production : Laurène Blanckaert

    Le plateau est une page blanche, circulaire. La page s’écrit dans un goutte-à-goutte de peinture rouge, qui marque le temps. Deux corps, deux danses, deux âges se rencontrent pour habiter ce paysage, dessiné sous l’impulsion des gestes chorégraphiques. Françoise Bal Goetz, danseuse classique et contemporaine, aérienne, et Jordan Malfoy, danseur de hip hop, ancré au sol, presque cinquante ans d’écart, jouent leurs présences au monde. Entre eux, la rencontre s’esquisse : lentement, car la femme âgée a le temps… Maladroitement, parce que le jeune homme, gourmand, est impatient.
    Le rouge envahit l’espace, différent sous le pinceau de l’un ou de l’autre : fluide ou fougueux, effleuré ou plein… Les deux êtres se regardent, se disent, et finalement apprennent l’un de l’autre. Elle, en laissant revenir les gestes de l’enfance. Lui, en les regardant doucement s’éloigner. Ce sont deux corps réversibles qui changent d’échelle et laissent sur la page l’empreinte de leur mutation. L’enfance est un éclat qui surgit en chacun de nous, à tous les âges de la vie…

    Teaser en UN éclat

    Coproduction : a k entrepôt, La Garance Scène Nationale de Cavaillon, Le Volcan Scène Nationale du Havre, Scène Croisées de Lozère scène conventionnée, Aveyron Culture,  Agglomération Sud Pays Basque, Très Tôt Théâtre scène conventionnée de Quimper, La Passerelle Centre Culturel de Rixheim, Théâtre du Pays de Morlaix, Centre Culturel Quai des Rêves à Lamballe, Saint Brieuc Armor Agglomération
    Soutiens : Ministère de la Culture (DRAC Bretagne) dans le cadre du plan Génération Belle Saison, Centre Culturel La Ville Robert, Pordic, Cie soutenue par la Région Bretagne ; avec la participation de la Ville de Saint Brieuc. La compagnie a k entrepôt est conventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Bretagne), le Conseil Départemental des Côtes d’Armor, la Communauté de Communes de Moncontour.

  • 4,  Actions Artistiques,  Jeune Public,  Spectacles,  Théâtre

    OH BOY !

    Catherine Verlaguet / Olivier Letellier

    THÉÂTRE
    JEUDI 9 JANVIER – 14H15 ET 18H
    VENDREDI 10 JANVIER – 10H ET 14H15
    DURÉE : 1H
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 9 ANS

    D’après le roman de Marie-Aude Murail
    Avec Lionel Lingelser
    Adaptation : Catherine Verlaguet
    Mise en scène : Olivier Letellier
    Création lumières : Lionel Mahé
    Création sonore : Mikael Plunian
    Régie : Laurent Labarrère

    Quand Barthélémy Morlevent, 26 ans, reçoit une convocation de la juge des tutelles, il se demande ce qu’il a fait. Quand il y retrouve sa demi-sœur Josiane, il se demande de quoi elle va encore l’accuser. Lorsqu’il découvre qu’il a un demi-frère et deux demi-sœurs, il se dit que ce n’est pas la première fois que son père abandonne des gosses. Et quand la juge lui apprend qu’il doit en être leur tuteur, il se demande où est la porte.

    Oh Boy !, c’est l’histoire simple et bouleversante d’une fratrie ; l’histoire si belle de Bart, que rien ne prédisposait à devoir assumer une famille tombée du ciel. Un conte moderne qui interroge une société en mouvement et aborde avec force et humour les sujets délicats de la maladie ou de l’adoption, avec en filigrane les questions de la normalité ou de la quête des origines.L’adaptation par Catherine Verlaguet pour la scène du livre éponyme de Marie-Aude Murail, l’habileté d’Olivier Letellier à composer une mise en scène évidente et la performance d’acteur frôlent la perfection : Molière du meilleur spectacle jeune public 2010, Oh Boy ! n’a jamais cessé de tourner depuis sa création. En 2017, le Théâtre du Phare en a même créé une version américaine à New York.

    Entretien avec Olivier Letellier, metteur en scène de Oh Boy !

    Production : Le théâtre du Phare/Olivier Letellier, Champigny s/ Marne (94)
    Coproductions : Espace Culturel André Malraux Le Kremlin Bicêtre (94), Centre Jean Vilar – Ville de Champigny sur Marne (94), Théâtre Le Strapontin, Scène des Arts de la Parole Pont Scorff (56), Théâtre André Malraux, Chevilly-Larue (94) Soutiens : Conseil général du Val de Marne (94), Festival « Ce soir, je sors mes parents » (44), Théâtre La Paillette – Rennes (35)

  • 3,  Actions Artistiques,  ARTS PLASTIQUES,  Danse,  Jeune Public,  NOV-DEC,  Spectacles

    SWING MUSEUM

    Héla Fattoumi / Éric Lamoureux

    DANSE / ARTS PLASTIQUES
    JEUDI 5 ET VENDREDI 6 DÉCEMBRE – 10H ET 14H15
    SAMEDI 7 DÉCEMBRE – 11H

    DURÉE : 45 MIN
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 4 ANS

    Librement inspiré de Jean Hans Arp
    Chorégraphie : Héla Fattoumi, Éric Lamoureux
    Interprétation : Jim Couturier
    Scénographie et images : Stéphane Pauvret
    Création Lumière : Jimmy Boury
    Création Costumes : Gwendoline Bouget
    Création Musicale : Éric Lamoureux
    Construction des OSCYLS : Cyril Cornillier
    Direction Technique : Thierry Meyer

    Swing Museum propose un voyage imaginaire à la croisée de la danse, de l’art dadaïste, des marionnettes et de l’imagerie vidéo. Ce conte féérique au décor mouvant raconte l’histoire surprenante d’un gardien de musée qui fait un rêve éveillé. Dans la salle où il passe ses journées, les sculptures inspirées de l’artiste Hans Arp s’animent et à son contact, semblent prendre vie. Elles basculent, tournoient, se penchent et entrent dans la danse. Surnommées “oscyls” en référence à leurs facultés d’ondulation, ces présences étranges éprises de liberté, deviennent peu à peu des partenaires de jeu et embarquent leur cavalier dans des duos et corps-à-corps délicats ou échevelés, entre rêve et réalité… Dans ce musée merveilleux, au gré des images projetées en 3D, tout un espace onirique prend vie et s’anime…

    « La métamorphose du gardien en danseur à la découverte de ces entités engage le corps dans un joli dialogue : toucher, pousser, imiter, défier, caresser, séduire, affronter… La danse naît de l’expérimentation de ces registres et de l’espace qui se dilate et se réfracte en fonction des réactions de la matière. C’est drôle, vivant, habité ! »
    La Terrasse, Nathalie Yokel

    Production : VIADANSE – Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort/ Coproduction : MA, scène nationale Pays de Montbéliard

  • 2,  Actions Artistiques,  Jeune Public,  NOV-DEC,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    DÉTESTER TOUT LE MONDE

    Adeline Rosenstein / Thibaut Wenger

    THÉÂTRE
    JEUDI 14 NOVEMBRE – 18H
    VENDREDI 15 NOVEMBRE – 10H ET 14H15
    DURÉE : 45 MIN
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 11 ANS

    Création
    Pièce en trois parties, d’après la trilogie de L’Orestie d’Eschyle
    Création : Thibaut Wenger et Adeline Rosenstein
    Chanson : Grégoire Letouvet
    Scénographie : Boris Dambly
    Avec : Nina Blanc, Mathieu Besnard, Thibaut Wenger

    Haine, trahisons, parricides, luttes de pouvoirs : une sanglante fatalité poursuit les Atrides, cette illustre famille qui incarne la violence et l’esprit de vengeance. Jouets de la volonté des dieux, les descendants d’Atrée témoignent d’un âge barbare où la justice était laissée à l’arbitraire de la famille. Seul Apollon interrompra le cycle, en faisant juger Oreste par le premier tribunal criminel de la cité d’Athènes. A une époque où les clivages identitaires se revendiquent, s’affirment et s’affrontent, revenir à ce qui existe de commun et de préalable, qui nous unit et peut nous rassembler, semble toujours aussi nécessaire. C’est pourquoi Adeline Rosenstein et Thibaut Wenger ont désiré relire ce qui fut dit à l’aube de notre civilisation, lorsqu’il s’est agi pour les initiateurs de « l’idée » démocratique occidentale, de poser les fondements d’une société humaine et clairvoyante.

    « Reprenant les motifs de la trilogie d’Eschyle avec des personnages un peu rudes mais pas improbables, nous suivrons l’enchaînement des drames d’une famille de vainqueurs, qui échappe à sa malédiction.
    – Qui échappe à sa malédiction grâce à la huit ?
    – Non, la fuite !
    – De qui ?
    – D’Ureste, le fils.
    – Où ça ?
    – À Ten : dix en anglais.
    – Où règnent quoi ?
    – Les droits de ta mère et six troyens (qui font Troie).
    – Quoi ??? »
    Adeline Rosenstein et Thibaut Wenger

    Coproduction Le Nouveau Relax, scène conventionnée de Chaumont – Premiers actes, compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture / DRAC Grand Est et la Région Grand Est

  • 1,  Cirque,  Jeune Public,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    DANS LE SENS CONTRAIRE AU SENS DU VENT

    Sylvain Levey / Marion Collé – Collectif Porte27

    CIRQUE / THÉÂTRE
    MERCREDI 9 OCTOBRE – 14H30
    JEUDI 10 OCTOBRE – 18H
    DURÉE : 50 MIN
    TARIF C
    DÈS 6 ANS

    Création
    Texte : Sylvain Levey
    Fildeféristes : Marion Collé et Arthur Sidoroff
    Création collective au plateau
    Direction d’acteurs et dramaturgie : Clara Chabalier
    Scénographie lumineuse : Sylvie Mélis
    Création costumes : Léa Delmas
    Régie générale : Titouan Lechevallier
    Administration : Anne Delépine
    Production et diffusion : Marie Pluchart – Triptyque Production

    En 2017, le Théâtre de la Ville de Paris propose à la fildefériste et autrice Marion Collé, de créer un spectacle jeune public en compagnie de l’auteur Sylvain Levey. Pour relever la commande, tous deux s’attellent à la création d’une forme à la croisée du texte et du spectacle vivant. Le rendez-vous qu’ils s’imposent chaque semaine, selon un protocole convenu, leur permet de réunir le matériau de base du projet. « Chaque dimanche, Sylvain nous a envoyé une question. Chaque lundi, notre réponse lui a été envoyée, accompagnée d’éléments complémentaires (photo, vidéo, chanson…). Cet échange nous a ouvert de belles pistes, en lien avec les thématiques qui ont traversé notre écriture et notre manière de travailler : la solidarité, l’ouverture, le mouvement, le nomadisme, la distance, les correspondances… Et ainsi, semaine après semaine, est né un fil autonome, tissé progressivement autour d’un texte composite, hétéroclite, poétique… ».


    Artiste en résidence au Nouveau Relax, Marion Collé a présenté en mars dernier la version « itinérante » de Dans le sens contraire au sens du vent à des classes d’enfants. Elle s’installera à nouveau à Chaumont en ce début de saison, pour imaginer la version « pour la salle » du spectacle.

    Production déléguée : Collectif Porte27 / Coproduction : Théâtre de la Ville – Paris / SACD / Festival Petits et Grands, le Nouveau Relax – scène conventionnée de Chaumont. Accueil en résidence : Cirk’Eole (Montigny-les- Metz), EPPGHV – La Villette (Paris), Nouveau Relax – scène conventionnée de Chaumont.
    Avec le soutien du Nouveau Relax – scène conventionnée de Chaumont.
    Avec le soutien de la Région Grand Est au titre de l’Aide à la reprise.
    Remerciements : Espace Périphérique, Sylvie Cadenat et Muriel Dornic, Vincent Ehl, pour leur accueil et leur soutien, et Lucas Bergandi pour le prêt de sa structure autonome.
    Le collectif Porte27 est conventionné par la DRAC Grand Est pour 2019-2021.
    Remerciement spécial à l’équipe technique d’accueil du Nouveau Relax.

  • 0,  Jeune Public,  Spectacles,  Théâtre

    ALORS ON A DÉMÉNAGÉ

    Cie Gingolph Gateau

    THÉÂTRE D’OBJETS
    LUNDI 30 SEPTEMBRE – 14h15
    MARDI 1er OCTOBRE – 10h et 14h15
    DURÉE : 50 MIN
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 5 ANS

    D’après l’album de Peter Stamm et Jutta Bauer
    Adaptation, mise en scène, scénographie, objets marionnetiques : Gingolph Gateau
    Avec Catherine Bussière et Gingolph Gateau
    Lumières et régie technique : Guillaume Cottret
    Univers sonore : Dominique Maraquin
    Création costumes : Jennifer Minard et Gingolph Gateau
    Construction : Matthieu Gerlier, Jennifer Minard, Marie-Paule Gateau et Gingolph Gateau

    Voici une famille bizarre qui a la bougeotte et l’histoire d’une errance insolite… Une famille touchante à la poursuite d’un rêve, en quête de l’endroit idéal pour se poser, qui cherche son bonheur sous chaque feuille, en haut, en bas, sous la pluie ou nulle-part. A travers un univers plastique en mutation permanente, ce carnet de voyage contemporain passe par des lieux tantôt burlesques ou inattendus, mais aussi parfois tragiques. Sur un ton sensible et poétique, les espaces se succèdent, plus surprenants les uns que les autres. En cherchant partout le bonheur, on finit bien par le trouver ! Mais peut-être là où on ne l’attendait pas, loin de l’extraordinaire ou de l’extravagant.

    Coproductions et Résidences : L’Art Déco – Centre Culturel de Sainte-Savine, l’Espace Gérard Philippe – Saint-André-Les-Vergers, le Théâtre de la Madeleine – scène conventionnée de Troyes. La compagnie Gingolph Gateau reçoit le soutien de la Région Grand Est, du Ministère de la culture – Direction régionale des affaires culturelles du Grand Est et de l’atelier graphique Confiture Maison
    Alors on a déménagé, P. Stamm et J. Bauer : Ed. La joie de lire. Crédit photos : Philippe Rappeneau