• Concert,  NOV-DEC,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    ON VOUDRAIT REVIVRE

    Cie Claire Sergent

    THÉÂTRE / MUSIQUE
    JEUDI 28 NOVEMBRE – 20H
    DURÉE : 1H30
    TARIF B

    À partir des chansons de Gérard Manset
    Mise en scène : Chloé Brugnon
    Jeu et création musicale : Léopoldine Hummel et Maxime Kerzanet
    Costumes et accessoires : Jennifer Minard
    Scénographie: Félix Taulelle
    Lumières : Hugo Dragone
    Régie son et générale : Mathieu Diemert
    Production : Laurène Allary
    Administration : Christel Davoult

    Comment approcher Gérard Manset, cet artiste déroutant et inclassable qui, depuis son premier album Animal on est mal sorti en 1968, n’a fait aucun concert et refuse toute interview (ou presque) ? En explorant son monde sans entrave, en plongeant dans son univers en toute liberté… La scène se transforme alors en en lieu de fabrique musicale et poétique à ciel ouvert où Léopoldine Hummel, révélation récente de la chanson française, accompagnée du comédien et musicien Maxime Kerzanet, reprennent à leur compte la marque de fabrique du chanteur : brouiller les pistes. Ils bidouillent les sons, détournent les chansons, en subliment les textes. Il y est question d’animaux fantastiques, de nostalgie, d’étrangeté et de solitude parfois ; mais surtout de poésie, à la fois discrète, excentrique et populaire… Des mots simples, quotidiens, qui vont et viennent dans la tourmente, mêlés à la langue de Tchekhov ou aux vers de Gérard de Nerval. Naît alors un dialogue exubérant et doux entre paroles, sons et images.

    Loin du concert hommage, On voudrait revivre s’inspire de la figure de Manset, de ses questionnements et prises de position. Cet artiste qui s’est offert le luxe d’une liberté artistique loin des modes et formatages, est la source d’inspiration idéale pour une réinvention collective de son parcours en solitaire, un palimpseste. Un spectacle en forme de voyage initiatique pour disséquer le vivant, ses beautés ou ses failles et réinventer la réalité…

    « Dans la pénombre, un comédien se met à chantonner en français. Une langue existentielle, inspirée, triste, belle et surtout, mélancolique. À son filet de voix feutré, s’en ajoute bientôt un autre, saisissant de pureté, de clarté et de justesse ».
    Rue du Théâtre

    On voudrait revivre – Extraits

    PProduction : Compagnie Claire Sergent / Coproductions : Comédie de Reims-CDN, Théâtre Antoine Vitez / Ivry-sur-seine, Cie Science 89, Salle Vasse / Nantes. Ce projet a bénéficié du dispositif «Laboratoires» du CDN de Besançon-Franche Comté. Soutiens : DRAC Grand-Est, Conseil Régional Grand-Est, Conseil départemental de la Marne, Ville de Reims, SPEDIDAM.

  • Danse,  NOV-DEC,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    FKRZICTIONS

    Cie L’iMaGiNaRiuM

    THÉÂTRE / DANSE
    JEUDI 21 NOVEMBRE – 20H
    DURÉE : 1H30
    TARIF B

    Librement adapté de Le Marque page et Le Thème étranger de Sigismund Krzyzanowski, ainsi que de Julius Corentin Acquefacques de Marc-Antoine Mathieu.
    Avec : Damien Briançon, Julien Geffroy, Sofia Teillet, Thomas Carpentier, Yann Argenté et les figurants
    Mise en scène et adaptation : Pauline Ringeade
    Collaboration chorégraphique : Damien Briançon
    Création sonore : Thomas Carpentier
    Scénographie et construction : Hervé Cherblanc
    Création Lumière : Fanny Perreau
    Costumes : Aude Bretagne
    Régie Générale et plateau, construction : Yann Argenté
    Images : Mali Arun et Pauline Ringeade, Benoit Bretagne et Nicolas-Pierre Réveillard
    Régie Vidéo : Pierre Mallaisé
    Développement Compagnie : Florence Bourgeon
    Production : La Poulie Production, Laure Woelfli et Frédérique Wirtz
    Stagiaire mise en scène : Joséphine Grout de Beaufort
    Stagiaire Costumes : Thelma Di Marco

    Julius est un rêveur qui habite une toute petite pièce, près du Ministère où il travaille. Crise du logement oblige, il la sous-loue à deux collègues qui font comme lui les « 3-16 » et occupent successivement le lit ou le lavabo. Le problème est que Julius rêve beaucoup, dans cet espace-temps étriqué qui ne peut plus contenir la foule de ses nuits. Et lorsque les êtres rêvés deviennent plus vrais que leur rêveur, celui-ci disparaît. Comment s’échapper des univers pressés et oppressants, sortir du cadre et trouver des espaces ouverts à nos imaginaires, à la littérature ? Julius essaie tout, découvre une lotion pour agrandir les pièces et traverse même le Rien. Pièce théâtrale et chorégraphique, ballet surréaliste porté par des comédiens-danseurs professionnels et amateurs, Fkrzictions enchâsse rêve, fiction et réalité sur la scène.

    Évoquant Beckett, Kafka ou Kantor, l’étrange histoire interroge le rapport de l’homme à son cadre de vie, dans un environnement totalitaire. Inspirée par deux recueils du mystérieux génie russe Sigismond Krzyzanowski et la série BD Julius Corentin Acquefacques de l’auteur-illustrateur Marc-Antoine Mathieu, Pauline Ringeade nous entraîne dans des contrées fantastiques, à la fois politiques, métaphysiques et follement absurdes.

    « C’est un hallucinant voyage au pays des fictions que nous propose Pauline Ringeade. Ludique de bout en bout, le spectacle commence par nous projeter dans la sombre utopie d’un huis clos où l’on partage une chambre à trois. Mêlant la chorégraphie à de multiples références au théâtre, l’exercice de style s’amuse au final à briser avec humour le quatrième mur, pour chuter sur le happy end vertigineux d’une mise en boucle, au comique dévastateur ».
    Les Inrockuptibles, Patrick Sourd

    Production : Cie L’iMaGiNaRiuM / Coproduction : Le Granit, scène Nationale de Belfort ; La Comédie de l’Est, CDN de Colmar. Texte lauréat de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques – Artcena.
    Soutiens : DRAC Grand Est, Région Grand Est, Spedidam, Ville de Strasbourg, le TAPS – Théâtre Actuel et Public de Strasbourg, DICREAM. La compagnie bénéficie du dispositif de la Région Grand-Est d’aide au développement des équipes artistiques du spectacle vivant pour la période 2019-2021.Le Marque page ; Le Thème étranger, S. Krzyzanowski : Éd. Verdier. Julius Corentin Acquefacques, MA Mathieu (vol. BD 1 à 6) : © Éd. Delcourt.

  • Actions Artistiques,  Jeune Public,  NOV-DEC,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    DÉTESTER TOUT LE MONDE

    Adeline Rosenstein / Thibaut Wenger

    THÉÂTRE
    JEUDI 14 NOVEMBRE – 18H
    VENDREDI 15 NOVEMBRE – 10H ET 14H15
    DURÉE : 45 MIN
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 11 ANS

    Création
    Pièce en trois parties, d’après la trilogie de L’Orestie d’Eschyle
    Création : Thibaut Wenger et Adeline Rosenstein
    Chanson : Grégoire Letouvet
    Scénographie : Boris Dambly
    Avec : Nina Blanc, Mathieu Besnard, Thibaut Wenger

    Haine, trahisons, parricides, luttes de pouvoirs : une sanglante fatalité poursuit les Atrides, cette illustre famille qui incarne la violence et l’esprit de vengeance. Jouets de la volonté des dieux, les descendants d’Atrée témoignent d’un âge barbare où la justice était laissée à l’arbitraire de la famille. Seul Apollon interrompra le cycle, en faisant juger Oreste par le premier tribunal criminel de la cité d’Athènes. A une époque où les clivages identitaires se revendiquent, s’affirment et s’affrontent, revenir à ce qui existe de commun et de préalable, qui nous unit et peut nous rassembler, semble toujours aussi nécessaire. C’est pourquoi Adeline Rosenstein et Thibaut Wenger ont désiré relire ce qui fut dit à l’aube de notre civilisation, lorsqu’il s’est agi pour les initiateurs de « l’idée » démocratique occidentale, de poser les fondements d’une société humaine et clairvoyante.

    « Reprenant les motifs de la trilogie d’Eschyle avec des personnages un peu rudes mais pas improbables, nous suivrons l’enchaînement des drames d’une famille de vainqueurs, qui échappe à sa malédiction.
    – Qui échappe à sa malédiction grâce à la huit ?
    – Non, la fuite !
    – De qui ?
    – D’Ureste, le fils.
    – Où ça ?
    – À Ten : dix en anglais.
    – Où règnent quoi ?
    – Les droits de ta mère et six troyens (qui font Troie).
    – Quoi ??? »
    Adeline Rosenstein et Thibaut Wenger

    Coproduction Le Nouveau Relax, scène conventionnée de Chaumont – Premiers actes, compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture / DRAC Grand Est et la Région Grand Est

  • Danse,  NOV-DEC,  Spectacles,  Tout public

    MA VIE EST UN CLIP

    Cie Marinette Dozeville

    DANSE
    JEUDI 7 NOVEMBRE – 20H
    DURÉE : 1H20
    TARIF C

    Chorégraphie, interprétation, collectage : Marinette Dozeville
    Collectage, création et régie vidéo : Do Brunet
    Composition sonore, collectage, régie générale : Hubert Michel
    Regard dramaturgique : L u v a n
    Création lumière : Aurélie Perret

    Ma vie est un clip interroge la pratique intime de la danse chez soi. Moment de lâcher-prise paradoxalement très courant et intime, cette pratique transforme chacun de nous en danseur, l’espace d’un instant d’abandon et de jubilation… A partir de nombreux témoignages audio et vidéo de participants éclectiques, héros éphémères de leur cuisine ou de leur salon, la nouvelle création de Marinette Dozeville explore cette pulsion dansante. Tout en tentant de répondre à différentes questions (où chercher l’origine de cette « impulsion dansante » ? Quelle est la nature de cet élan chorégraphique ? Existe-t-il une nécessité vitale à habiter son corps dansant, à jubiler dans un corps héroïque ?), elle explore la relation personnelle, empreinte d’héritages culturels, que nous entretenons avec notre corps.

    Ma vie est un clip – Cie Marinette Dozeville

    Production : Yapluka / Cie Marinette Dozeville/ Coproductions : La Barcarolle / EPCC Spectacle vivant Audomarois, Comportements sonores, Le Nouveau Relax, Scène conventionnée de Chaumont. Soutiens : Manège de Givet, Abbaye de Noirlac, Théâtre Louis Jouvet de Rethel – Scène conventionnée d’intérêt national, Le Manège, scène nationale – Reims, Césaré Centre national de création musicale et Saint-Ex, Culture numérique – Reims. La Cie Marinette Dozeville est conventionnée par la Région Grand Est au titre de l’aide triennale au développement, par le Conseil Départemental de la Marne ainsi que par la Drac Grand Est au titre de l’aide au projet, et par la Ville de Reims. Elle est compagnie associée au Nouveau Relax, Scène Conventionnée de Chaumont pour la saison 2019-20. Remerciements : Marc Piéra, Eric Petit, Frederic Xavier Liver, Mazda et l’Ail en chemise.

  • Dîner spectacle,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    LA PRINCESSE DE CLÈVES

    Marie-Madeleine de Lafayette / Cie La Bao Acou

    DÎNER SPECTACLE
    MARDI 15 OCTOBRE – 19H  
    DURÉE : 1H15 + DÎNER
    TARIF UNIQUE : 30 €

    Conception, mise en scène et interprétation : Benoit Schwartz
    Scénographie : Elisabeth de Sauverzac et Benoit Schwartz
    Lumières : Nicolas Villenave
    Production : Compagnie La Bao Acou

    Il était une fois, la cour du roi Henri II et des êtres dont le cœur, le corps et l’esprit étaient livrés à chaque instant du jour, à chaque heure de la nuit, aux passions et aux intrigues, à l’amour et aux plaisirs, aux charmes et à la séduction…


    L’histoire de La Princesse de Clèves nous est racontée ici au moment du dîner. Benoit Schwartz, comédien et conteur amoureux de la plume et fort porté sur les plaisirs de la chère, raconte et joue le texte de Madame de Lafayette, proposant à chaque spectateur une complicité particulière, autour d’une table dressée d’une élégance étrangement baroque. Il parsème son récit de curieuses pépites moyenâgeuses, puis fait servir le repas, conçu dans l’esprit de l’époque. La gastronomie se mêle aux émois de la cour et aux musiques anciennes. Il se passe durant la soirée une alchimie qui dépasse l’accumulation des plaisirs. Avec délicatesse, un lien se tisse entre les convives qui incarnent la légende et partagent le sentiment d’avoir vécu, ensemble, un voyage unique au cœur d’une intimité dévoilée…

    « Le pari est plus que risqué : le roman de Mme de Lafayette est sans doute un des plus austères et complexes de la littérature classique. Benoit Schwartz s’en acquitte avec le talent d’un conteur qui sait où il met les pieds, sans fioriture… »
    Libération, Bruno Masi

    Cette représentation sera l’occasion d’un partenariat pédagogique avec Alméa, centre de formation des apprentis de Chaumont.

    La compagnie est subventionnée par le Conseil départemental des Côtes d’Armor, le Conseil régional de Bretagne, le Ministère de la culture.

  • Cirque,  Jeune Public,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    DANS LE SENS CONTRAIRE AU SENS DU VENT

    Sylvain Levey / Marion Collé – Collectif Porte27

    CIRQUE / THÉÂTRE
    MERCREDI 9 OCTOBRE – 14H30
    JEUDI 10 OCTOBRE – 18H
    DURÉE : 50 MIN
    TARIF C
    DÈS 6 ANS

    Création
    Texte : Sylvain Levey
    Fildeféristes : Marion Collé et Arthur Sidoroff
    Création collective au plateau
    Direction d’acteurs et dramaturgie : Clara Chabalier
    Scénographie lumineuse : Sylvie Mélis
    Création costumes : Léa Delmas
    Régie générale : Titouan Lechevallier
    Administration : Anne Delépine
    Production et diffusion : Marie Pluchart – Triptyque Production

    En 2017, le Théâtre de la Ville de Paris propose à la fildefériste et autrice Marion Collé, de créer un spectacle jeune public en compagnie de l’auteur Sylvain Levey. Pour relever la commande, tous deux s’attellent à la création d’une forme à la croisée du texte et du spectacle vivant. Le rendez-vous qu’ils s’imposent chaque semaine, selon un protocole convenu, leur permet de réunir le matériau de base du projet. « Chaque dimanche, Sylvain nous a envoyé une question. Chaque lundi, notre réponse lui a été envoyée, accompagnée d’éléments complémentaires (photo, vidéo, chanson…). Cet échange nous a ouvert de belles pistes, en lien avec les thématiques qui ont traversé notre écriture et notre manière de travailler : la solidarité, l’ouverture, le mouvement, le nomadisme, la distance, les correspondances… Et ainsi, semaine après semaine, est né un fil autonome, tissé progressivement autour d’un texte composite, hétéroclite, poétique… ».


    Artiste en résidence au Nouveau Relax, Marion Collé a présenté en mars dernier la version « itinérante » de Dans le sens contraire au sens du vent à des classes d’enfants. Elle s’installera à nouveau à Chaumont en ce début de saison, pour imaginer la version « pour la salle » du spectacle.

    Production déléguée : Collectif Porte27 / Coproduction : Théâtre de la Ville – Paris / SACD / Festival Petits et Grands, le Nouveau Relax – scène conventionnée de Chaumont. Accueil en résidence : Cirk’Eole (Montigny-les- Metz), EPPGHV – La Villette (Paris), Nouveau Relax – scène conventionnée de Chaumont.
    Avec le soutien du Nouveau Relax – scène conventionnée de Chaumont.
    Avec le soutien de la Région Grand Est au titre de l’Aide à la reprise.
    Remerciements : Espace Périphérique, Sylvie Cadenat et Muriel Dornic, Vincent Ehl, pour leur accueil et leur soutien, et Lucas Bergandi pour le prêt de sa structure autonome.
    Le collectif Porte27 est conventionné par la DRAC Grand Est pour 2019-2021.
    Remerciement spécial à l’équipe technique d’accueil du Nouveau Relax.

  • Cirque,  Spectacles,  Théâtre,  Tout public

    La curiosité des anges

    L’entreprise, Cie François Cervantes

    THÉÂTRE / CLOWN
    JEUDI 3 OCTOBRE – 20H
    DURÉE : 1H10
    TARIF B

    Direction artistique, texte et mise en scène : François Cervantes
    Avec Catherine Germain (Arletti) et Dominique Chevallier (Zig)
    Musique : Eryck Abecassis
    Régie générale : Xavier Brousse et Bertrand Mazoyer (en alternance)

    Zig et Arletti, un homme, une femme, deux clowns, perdus comme deux cloches ou purs comme deux anges, réduisent le monde à quelques questions fondamentales. Mais tant qu’on n’y a pas répondu, y a-t-il autre chose à faire ? Le rire est peut-être une forme d’apprentissage : tout est dérisoire tant que nous ne pouvons pas résoudre notre rapport à l’autre.

    Dans La curiosité des anges, on voit deux êtres humains, l’un timide et l’autre parlant beaucoup (trop), qui se posent un tas de questions. On les surprend. Cette pièce, c’est ça, c’est tout, c’est la rencontre de l’autre… C’est un moment à la fois sérieux et dérisoire. Philosophes et d’une touchante naïveté, Zig et Arletti savent dans quelle marginalité essentielle ils sont. Être clown, c’est avoir la curiosité des anges…

    « Deux clowns, proches du désenchantement, que seul sauve un dialogue inépuisable, piqueté d’un humour fin et subtil. Cette pièce salvatrice, qui a aujourd’hui fait le tour du monde, n’a pas pris une ride ».
    Télérama, Stéphanie Barioz

    « Catherine Germain dit à propos du personnage d’Arletti : « Le clown est comme un être d’une bêtise divine, d’une bêtise essentielle, qui nous ramène à l’acte archaïque de l’être ensemble. » On la retrouve avec Zig dans La Curiosité des anges, un petit bijou de poésie et d’émotion,
    un spectacle sublime »
    La Terrasse, Catherine Robert

    Production : l’Entreprise
    L’Entreprise est conventionnée et subventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Provence Alpes Côte d’Azur, le Conseil Régional Provence Alpes Cote d’Azur, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône et la Ville de Marseille.

  • Jeune Public,  Spectacles,  Théâtre

    ALORS ON A DÉMÉNAGÉ

    Cie Gingolph Gateau

    THÉÂTRE D’OBJETS
    LUNDI 30 SEPTEMBRE – 14h15
    MARDI 1er OCTOBRE – 10h et 14h15
    DURÉE : 50 MIN
    TARIF C / SCOLAIRE
    DÈS 5 ANS

    D’après l’album de Peter Stamm et Jutta Bauer
    Adaptation, mise en scène, scénographie, objets marionnetiques : Gingolph Gateau
    Avec Catherine Bussière et Gingolph Gateau
    Lumières et régie technique : Guillaume Cottret
    Univers sonore : Dominique Maraquin
    Création costumes : Jennifer Minard et Gingolph Gateau
    Construction : Matthieu Gerlier, Jennifer Minard, Marie-Paule Gateau et Gingolph Gateau

    Voici une famille bizarre qui a la bougeotte et l’histoire d’une errance insolite… Une famille touchante à la poursuite d’un rêve, en quête de l’endroit idéal pour se poser, qui cherche son bonheur sous chaque feuille, en haut, en bas, sous la pluie ou nulle-part. A travers un univers plastique en mutation permanente, ce carnet de voyage contemporain passe par des lieux tantôt burlesques ou inattendus, mais aussi parfois tragiques. Sur un ton sensible et poétique, les espaces se succèdent, plus surprenants les uns que les autres. En cherchant partout le bonheur, on finit bien par le trouver ! Mais peut-être là où on ne l’attendait pas, loin de l’extraordinaire ou de l’extravagant.

    Coproductions et Résidences : L’Art Déco – Centre Culturel de Sainte-Savine, l’Espace Gérard Philippe – Saint-André-Les-Vergers, le Théâtre de la Madeleine – scène conventionnée de Troyes. La compagnie Gingolph Gateau reçoit le soutien de la Région Grand Est, du Ministère de la culture – Direction régionale des affaires culturelles du Grand Est et de l’atelier graphique Confiture Maison
    Alors on a déménagé, P. Stamm et J. Bauer : Ed. La joie de lire. Crédit photos : Philippe Rappeneau

  • Le Nouveau Relax

    Le théâtre

    Scène conventionnée depuis 2007, le Nouveau Relax propose chaque année un projet artistique et culturel dont les différentes actions présentent un intérêt général pour la création artistique et l’ouverture culturelle des citoyens. Il contribue à l’aménagement et à la diversité artistique et culturelle de son territoire, participant ainsi de son attractivité.

    LES PARTENAIRES

    Le Nouveau Relax est financé par la Ville de Chaumont. Il reçoit le soutien du Ministère de la Culture – DRAC Grand-Est, de la Région Grand-Est, du Conseil départemental de la Haute-Marne et de l’Office National de Diffusion Artistique. Le Nouveau Relax est adhérent du Syndicat National des Scènes Publiques.

    Le Nouveau Relax participe à la circulation des œuvres de spectacles vivants dans le Grand-Est et la Bourgogne Franc-Comté. Ce projet est coordonné par Quint’Est – Réseau de diffusion du spectacle vivant.

  • Non classé

    Tarifs et PASS

    BILLETS À L’UNITÉ

    (Ouverture de la billetterie à l’unité le 1er octobre)

    TARIF PLEIN

    TARIF RÉDUIT *
    Titulaires de la carte familiale du code E à I, abonnés des théâtres partenaires**, groupes de 10 personnes

    TARIF PRÉFÉRENTIEL
    Titulaires de la carte familiale du code A à D, demandeurs d’emploi, professionnels du spectacle, étudiants, moins de 30 ans, bénéficiaires RSA, Allocation Solidaire Personne Agées (ASPA), membres CNAS

      CAT. A CAT. B CAT. C
    Plein 20 € 15 € 8 €
    Réduit 16 € 12 € 7 €
    Préf. 10 € 7 € 5 €

    TARIFS SCOLAIRES :
    Crèches, écoles maternelles et primaires, centres de loisirs : 4 €
    Collèges, lycées, enseignement supérieur : 5 €

    La Princesse de Clèves, tarif unique : 30 €

    * Un justificatif sera demandé

    ** Structures partenaires : le Théâtre de Langres, Théâtres de Saint-Dizier, Le Théâtre de la Madeleine – Scène conventionnée de Troyes, EPCC Bords 2 Scènes – Scène conventionnée de Vitry-le-François, le Salmanazar – Scène de création et de diffusion d’Épernay, le Théâtre Gaston Bernard de Châtillon-sur-Seine, la Comète – Scène nationale de Châlons-en-Champagne, le Théâtre Louis Jouvet – Scène conventionnée des Ardennes, le Trait d’Union à Neufchâteau, la Forgerie – Théâtre du Val de Blaise à Wassy, l’ACB – Scène nationale de Bar-le-Duc

    DEVENEZ PASSEUR !

    (Ouverture de la billetterie PASS le 10 septembre)

    Le PASS vous permet d’acheter des places à tarif privilégié, pour vous seul ou à partager au sein d’un groupe de co-détenteurs. Les « Passeurs » sont placés prioritairement en salle ; la billetterie leur est ouverture de manière exclusive jusqu’au 30 septembre.

    Le PASS permet de bénéficier d’une réduction globale de :
    25 % pour le PASS 5 BILLETS / 2 co-détenteurs au plus
    35 % pour le PASS 10 BILLETS / 3 co-détenteurs au plus
    45 % pour le PASS 20 BILLETS / 5 co-détenteurs au plus

    La réduction s’applique sur le plein tarif et le tarif préférentiel (CAT A, B et C). Le PASS n’est pas cumulable avec d’autres avantages.
    Vous pouvez changer de formule PASS en ajoutant des billets à votre PASS initial. Une fois atteint le nombre de billets du PASS supérieur, le bénéfice de la réduction supérieure est également acquis. La composition de votre PASS est modifiable tout au long de la saison (échange pour des billets de la même ou d’une catégorie supérieure ; dans la limite des places disponibles).